Menu

Aider la communauté après la tempête

3 MIN READ

Le vendredi 21 septembre dernier, la tornade la plus importante de l’Est de l’Ontario (depuis 1902) a fait rage dans le secteur de Dunrobin. Elle s’est ensuite déplacée vers la rivière des Outaouais, jusqu’à Gatineau, au Québec, en laissant derrière elle une traînée de débris.

Au cours des huit derniers mois, Centraide a investi des fonds, voire attribué près de 288 000 $ dans les quartiers les plus durement touchés par ce désastre naturel. Il s’est également engagé à investir 249 000 $ de plus en 2019. Ces investissements assureront les efforts de résilience et d’aide en matière de santé mentale à long terme.

Ce qui s’est passé

Six tornades ont fait rage dans les quartiers d’Ottawa et en bordure de la ville ce jour-là. D’importants dommages ont été causés aux maisons et aux réseaux de distribution électriques locaux, laissant des milliers de gens sans électricité. Des maisons ont été ravagées, des aliments ont été gaspillés et les communautés ont été changées à tout jamais.

A photo of the destruction after the storm.

Je revenais du travail et j’ai jeté un coup d’œil à ma cour arrière. Ma femme et moi avons regardé au ciel et avons vu un tourbillon de nuages au-dessus de la maison. Des arbres ont été déracinés. Des toitures et des revêtements ont été arrachés. Ce désastre a eu un effet des plus importants.

Keith Egli, conseiller du quartier Knoxdale-Merivale Tweet

En quelques heures à peine, Centraide a mobilisé la communauté pour aider nos voisins.

Ici, avec cœur, pour la communauté

Peu après le déchaînement des tornades, Centraide a créé Après la tempête, un partenariat qui rassemblait divers organismes communautaires pour collaborer et s’assurer qu’aucune personne vulnérable n’est laissée pour compte à mesure que nous entamions les efforts de rétablissement.

Nous avons également rapidement investi dans la Banque d’alimentation d’Ottawa pour répondre aux besoins fondamentaux des résidents qui n’avaient pas d’électricité et pour leur offrir de la nourriture. Au cours des semaines qui ont suivi, nous continuions d’aider les résidents de Dunrobin, de Kinburn, d’Arlington Woods, de Craig Henry et de Greenboro, particulièrement en investissant dans des services communautaires en santé mentale, du counseling, des services d’aiguillage, des services de rapprochement pour personnes âgées et du soutien en matière de planification. Cela correspond à notre promesse : être là, à long terme, pour les résidents, jusqu’à ce que cette période de sinistre soit terminée.

Nous continuons de travailler avec le West Carleton Disaster Relief et d’autres organismes communautaires pour reprendre le cours normal de notre vie après les tornades, même si un autre défi a été soulevé : d’importantes inondations printanières le long de la rivière des Outaouais et dans l’ensemble de l’Est de l’Ontario. Cela voulait dire que certaines familles venaient de survivre à trois désastres naturels en trois ans.

Les résidents ont encore beaucoup de défis à surmonter.

Il reste beaucoup de travail à faire maintenant que le printemps est arrivé et que la neige a fondu. Encore aujourd’hui, on peut voir plusieurs maisons recouvertes de bâches, sans toit ou avec les murs arrachés.

conseiller Keith Egli

Plusieurs familles ne peuvent toujours pas vivre dans leur maison. En outre, elles traitent toujours avec leur compagnie d’assurance, replantent des arbres, restaurent le sol et recherchent un équilibre dans leur communauté qui est très différente de ce qu’elle était auparavant.

Centraide est encore là, à travailler sur place, avec les organismes locaux des quartiers touchés par les tornades.

Nous sommes toujours là.

Plus récemment, nous avons investi dans des services de santé mentale à long terme, des lignes d’écoute téléphonique et des programmes qui aident les personnes âgées vulnérables à demeurer en lien avec leur quartier, essuyé par les tornades de septembre 2018.

Nous envisageons de continuer de travailler avec les organismes locaux pour planifier l’avenir.

Ce que nous avons appris de ce désastre, de pair aux fructueuses relations que nous avons entamé lors des discussions Après la tempête, font en sorte que nous sommes mieux préparés pour ces grands événements qui ont récemment affecté notre ville et qui le feront de plus en plus. Nous en avons été témoins à mesure que nous entamions la sensibilisation communautaire Après les inondations.

Nous espérons que les gens pourront revenir chez eux d’ici les six prochains mois.

Angela Bernhardt, West Carleton Disaster Relief Tweet

Il reste encore beaucoup de travail à faire et nous sommes plus forts grâce aux liens que nous tissons. Peu importe ce qui arrive, Centraide est toujours là pour la communauté.

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

M’abonner au bulletin d’information

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.