Le programme « School’s Cool » a permis à Noah d’apprendre

3 MIN READ

Centraide Ottawa travaille en partenariat avec le Centre de santé communautaire Pinecrest-Queensway pour faire en sorte que les jeunes enfants soient prêts à commencer l’école grâce au programme « School’s Cool ». Le programme est dirigé par des garderies dans l’ensemble de notre ville, notamment Mothercraft Ottawa, qui a adapté le programme pour des enfants qui souffrent de troubles du spectre de l’autisme, comme Noah. 

Par Laura Kefalas

Mon fils, Noah, est âgé de six ans. Il est élève de la première année, dans une classe du conseil scolaire public adaptée aux enfants souffrant de troubles du spectre de l’autisme. Noah adore faire des constructions avec des Legos, bref avec n’importe quoi. Il aime aussi courir, culbuter et jouer avec ses frères. Ce petit homme est très créatif; il utilise sa créativité pour faire plusieurs coups, puis s’en tirer.

J’avais beaucoup d’inquiétudes par rapport à la rentrée scolaire de Noah, qui est non verbal, qui ne semble pas avoir une perception du danger, et qui n’était pas propre. Il grimpait sur presque tout, et avait une capacité d’attention très réduite.

J’avais peur qu’il se mette à courir et se trouve dans une situation dangereuse. Je m’inquiétais à l’idée qu’il se frustre en raison de sa communication non verbale, qu’il devienne accablé par le tout et qu’il se trouve en situation de crise. Je craignais que le personnel ne voie pas ce beau garçon aimant, affectueux et intelligent que j’aime tant, ou qu’il ne soit pas en mesure de suivre la nouvelle routine scolaire. Noah avait sa propre façon physique de communiquer et j’avais peur que le personnel ne le comprenne pas.

Nous avons inscrit Noah au programme « School’s Cool », car nous savions qu’il avait de la difficulté à faire des transitions. Il aimait sa routine, et je m’inquiétais à l’idée de la changer. Je craignais qu’une journée complète à l’école soit trop pour lui. Il avait beaucoup d’expérience avec des groupes de jeux pour enfants aux besoins spéciaux, mais ceux-ci ne duraient jamais plus de deux heures. Je voulais qu’il participe au programme « School’s Cool » pour qu’il soit exposé à un horaire semblable à celui qu’il aurait en milieu scolaire.

Le programme « School’s Cool » a travaillé avec Noah en petits groupes; il travaillait sur des choses comme demeurer assis pour le temps du cercle; demeurer assis avec les autres enfants pour les collations; l’indépendance; l’écoute; et le suivi des directives. Cela a établi une cadence qui lui a permis d’avoir une longueur d’avance pour le début de l’école.

Ainsi, la transition scolaire de Noah a été incroyablement douce. Il a été en mesure de suivre les directives; de ranger ses choses; et de participer à des activités d’apprentissage. Je suis convaincue qu’il a acquis ses compétences lorsqu’il participait au programme « School’s Cool ». Il est à présent en première année; il y fait des mathématiques et a des mots fondés sur des listes appropriés au curriculum attitré.

Sans Centraide et le programme « School’s Cool », Noah n’aurait pas pu faire la transition vers l’école aussi bien qu’il ne l’a fait.

À Ottawa, 1 enfant sur 4 commence l’école pour la première fois en étant vulnérable dans un ou plusieurs aspects de son développement. La réussite de Noah n’est qu’un exemple des façons dont Centraide Ottawa permet aux enfants d’avoir les compétences nécessaires le plus tôt possible pour réussir à l’école et ne pas prendre de recul dans le futur.

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

M’abonner au bulletin d’information

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.

Aidez les plus vulnérables à mesure que nous prévenons la propagation de la COVID-19.