Menu

Intérêt communautaire après la crise

4 MIN READ

Au mois de septembre 2015, Ottawa a été frappée par les réalités de la crise des réfugiés syriens.

Qu’il s’agisse de la vidéo du bambin retrouvé vivant dans les décombres de sa maison bombardée ou l’écho des embarcations surchargées qui ont chaviré, les images demeurent désastreuses. Nous n’oublierons jamais la photo crève-cœur d’Alan Kurdi, âgé d’à peine trois ans, retrouvé sans vie sur une plage en Turquie.

Lorsqu’Alan s’est noyé aux côtés de son frère, de sa mère et de dix autres migrants syriens, la situation n’est pas passée inaperçue dans le monde, tout comme Ottawa l’a fait. C’est pourquoi des donateurs, des dirigeants communautaires, des organismes à but non lucratif, des entreprises, des groupes confessionnels, des organismes communautaires, des universités et des gouvernements se sont mobilisés et ont fait preuve de générosité.

Centraide Ottawa aide depuis longtemps les nouveaux arrivants. Il était clair que nous devions faire quelque chose : accueillir les réfugiés de la crise en Syrie dans notre ville et les aider à mener une vie meilleure.

En octobre 2015, nous avons lancé Ville unie pour les réfugiés, une initiative communautaire qui a permis d’amasser plus de 950 000 $ avant la fin de 2018. Cette générosité a permis aux nouveaux arrivants d’être parrainés, de s’établir à Ottawa pour y refaire leur vie, de se nourrir, d’apprendre l’anglais, de recevoir, entre autres, de l’aide en matière de santé mentale et développer des occasions de travail.

La communauté a uni ses efforts pour avoir un effet durable auprès des gens qui comptent sur nous.

« Vous nous avez redonné la vie. » – Rana

Pour faire de notre ville un endroit sain et dynamique, nous devons appuyer les réfugiés et tous les nouveaux arrivants à long terme.

Grâce à l’initiative Ville unie pour les réfugiés, Centraide a démontré que nous sommes ici pour notre communauté, peu importe ce qui se passe. Nous serons prêts à relever ce défi à nouveau si notre ville nous le demande.

Nous savons que bon nombre de gens qui ont appuyé l’initiative sont des donateurs de longue date à Centraide. Ces donateurs loyaux ont relevé le défi que nous leur avons lancé. Nous savons aussi que plusieurs donateurs n’avaient peut-être jamais fait un don à Centraide auparavant.

Ce que nous avons en commun est simple : nous aimons notre ville et ses habitants, et nous nous engageons à nous attaquer à ses défis les plus pressants.

Outre son initiative Ville unie pour les réfugiés, Centraide appuie les nouveaux arrivants aux différents stades de leur périple.

Par exemple, depuis 2011, Centraide Ottawa a permis à 9 760 nouveaux arrivants d’obtenir l’aide dont ils avaient besoin pour se trouver un emploi et entamer une nouvelle vie dans notre ville. C’était notamment le cas de Sudesh, de Ruth et d’Uttara.

Avant d’immigrer au Canada, en 2011, Sudesh a vécu toute sa vie dans un camp de réfugiés bhoutanais, au Népal. Lorsqu’il est arrivé à Ottawa, il ne parlait pas couramment anglais. Il a aussi subi un choc culturel sévère, et a dû trouver sa place dans un nouveau pays.

Après avoir communiqué avec un partenaire de Centraide Ottawa, Sudesh a acquis de précieuses habiletés qui l’ont préparé à intégrer la main-d’œuvre à Ottawa, chose qui lui était entièrement nouvelle.

« Le Bureau des services à la jeunesse et Centraide étaient ma première étape. Ils m’ont permis de réaliser ce que je voulais faire. »

– Sudesh

Centraide Ottawa aide également 5 100 nouveaux arrivants chaque année en investissant dans la communauté, notamment dans des programmes et des services de soutien en matière de santé mentale et pour personnes âgées isolées. Nous savons aussi que ce chiffre est probablement sous-évalué, puisque certains partenaires (comme les lignes d’écoute téléphonique en situation de crise) ne peuvent pas recueillir ce genre de renseignements.

En 12 ans, soit depuis sa création, Embauche Immigrants Ottawa, l’initiative pancommunautaire de Centraide, a aidé plus des employeurs à embaucher plus de 2 400 nouveaux arrivants. Elle a également offert des ateliers à plus de 877 employeurs, et fourni un appui à l’intégration à plus de 1 500 employeurs.

L’histoire d’Anas est particulièrement inspirante.

En 2016, lorsque la Syrie était en plein conflit, Anas fuyait le pays pour venir s’installer à Ottawa. Malheureusement, un obstacle à la communication l’empêchait de se trouver un emploi. Anas était déterminé à tailler sa place et celle de sa famille au pays. Il s’est inscrit à des cours d’anglais langue seconde.

À ce moment, l’instructeur lui a parlé d’un programme financé par Centraide qui lui permettrait de prendre plus rapidement le chemin de la réussite. Anas s’est établi dans notre ville il y a deux ans et améliore ses compétences en anglais depuis. Après avoir terminé le programme, il s’est trouvé un emploi à temps plein auprès d’une entreprise de luminaires, emploi qui lui permet de travailler dans son domaine d’études.

Centraide appuie par ailleurs des programmes parascolaires, comme les clubs d’aide aux devoirs et les programmes récréatifs. Ces initiatives attirent bon nombre d’enfants de nouveaux arrivants, puisqu’ils sont offerts dans des communautés qui accueillent davantage les immigrants et les Néo-Canadiens.

Notons aussi que Centraide investit dans des programmes et des projets locaux qui appuient la mobilisation communautaire et le renforcement des capacités des résidents. Le tout se fait essentiellement dans des quartiers qui accueillent de grandes populations d’immigrants.

Légende : Des résidents du quartier Russell Heights, pendant leurs célébrations de la récolte de septembre. Le tout a été rendu possible par l’initiative philanthropique féminine de Centraide Ottawa. Les donatrices ont permis aux résidents de s’occuper de leur propre jardin communautaire et d’offrir gratuitement des produits agricoles frais à leurs voisins.

Centraide Ottawa s’unit à sa communauté et défend ses intérêts.

Nous aimerions remercier toutes les personnes qui continuent de retrousser leurs manches pour venir en aide aux réfugiés de la crise syrienne. Nous savons tous que ces efforts doivent se poursuivre. Nous n’aurons pas pu y arriver sans vous, qui avez relevé ce défi avec nous, et sans l’engagement continu de notre communauté dynamique.

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

Au cours des huit derniers mois, Centraide a investi des fonds dans les quartiers touchés par les tornades pour assurer les efforts de résilience et d'aide en matière de santé mentale à long terme.

M’abonner au bulletin d’information

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.