Menu

Redonner : le fondement de la vie de Raynor Boutet

3 MIN READ

Ses collègues admirent sa ténacité et son approche constructive. Il n’est donc pas étonnant que Dan Chenier, directeur général et président de la campagne, ait choisi Raynor Boutet pour jouer le rôle intégral de chef de la campagne communautaire de la ville d’Ottawa en 2017.

L’engagement de Raynor envers Centraide est profond : avant de compléter son rôle au sein de la Direction générale des loisirs, de la culture et des installations avec les fonctions de chef de campagne bénévole, elle a représenté, pendant cinq ans, la direction générale au sein du comité directeur de la ville d’Ottawa pour la campagne de Centraide.

Raynor travaille en étroite collaboration avec Mark Belanger, gestionnaire principal de la campagne à Centraide Ottawa. Elle a joué un rôle de premier plan dans la réussite grandissante de la campagne de charité en milieu de travail de la ville d’Ottawa. Pendant son mandat de chef de campagne, elle a intensifié les efforts des employés de la ville en offrant une variété d’expériences, ce qui a donné une nouvelle dimension à la campagne.

Pour elle, le bénévolat et l’assistance communautaires sont des valeurs importantes. Lorsqu’elle était plus jeune, sa famille effectuait toujours des dons caritatifs. De plus, le bénévolat était inhérent à sa culture familiale. Avec sa propre famille, Raynor continue maintenant d’inculquer ces valeurs à ses enfants.

« Nous avons toujours procédé ainsi au chapitre de l’engagement bénévole et de l’assistance communautaire. »

Raynor fait non seulement du bénévolat par l’entremise de la campagne de Centraide de la ville d’Ottawa, elle participe à la gestion des équipes de hockey de ses deux fils, et est membre d’un conseil sans but lucratif pour le club de soccer de son fils cadet.

A photo of Raynor Boutet.

Elle dit qu’elle montre toujours à ses garçons, âgés de 12 et de 14 ans, l’importance de redonner à leur communauté.

« Mon garçon de 14 ans est en 9e année. Il a commencé à faire du bénévolat scolaire et recherche maintenant les occasions. Il se dit que son père et moi en faisons tellement [pour la communauté], qu’il peut aider lui aussi. »

Lorsqu’on lui demande pourquoi elle appuie Centraide, Raynor souligne rapidement ceci : Centraide sait comment investir les dons là où les besoins se font ressentir le plus et là où ces dons auront l’effet le plus palpable. Avant de faire du bénévolat pour Centraide au sein de son organisation, elle ne réalisait pas la mesure dans laquelle Centraide appuie de nombreux programmes importants. Pendant une période difficile, lorsque ces enfants étaient plus jeunes, Raynor a obtenu l’aide du Crossroads Children’s Mental Health Centre, un partenaire de Centraide.

« Mon fils cadet souffre d’angoisse sociale profonde. Lorsqu’il était plus jeune, il a eu accès à des services en matière de santé mentale. Il va sans dire qu’il n’y a pas suffisamment d’aide pour eux ici, et c’est la raison pour laquelle Centraide est notre organisme de bienfaisance de choix. Centraide enquête pour déterminer les programmes dont les gens ont vraiment besoin et ceux qui aideront surtout la plupart des enfants. Ainsi, je n’ai pas à faire de démarche : je sais que mon don sera investi là où il aura l’effet le plus palpable. »

Raynor dit qu’en assumant son rôle de chef de campagne bénévole pour la ville d’Ottawa, elle a rencontré d’innombrables personnes intéressantes et construit son profil au sein de nouveaux réseaux, comme celui des conseillers municipaux. Reconnaissant tant les avantages professionnels que la valeur du bénévolat pour la communauté, elle recommande fortement aux gens de devenir chef de campagne de charité de Centraide : « Si vous avez le désir de prendre part à la campagne, dites-le carrément. Nous pouvons toujours trouver des façons de le faire, et ce, peu importe ce que vous pouvez réaliser. Presque toujours, l’aide complémentaire fait de notre campagne un véritable succès. »

Des bénévoles comme Raynor sont essentiels à la réussite du travail de Centraide. Raynor elle-même peut attester les innombrables occasions de perfectionnement professionnel qui accompagne le bénévolat. En outre, elle a constaté de première main l’importance de son rôle, soit d’aider les personnes vulnérables de notre communauté.

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

M’abonner au bulletin d’information

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.