Rencontrez nos incroyables bâtisseurs communautaires

11 MIN READ

Alors que la COVID-19 continue à sévir dans nos communautés, il est de plus en plus important de reconnaître les héros de tous les jours qui ont apporté un soutien incroyable aux membres de notre communauté en cette période de grande incertitude.

Plus tôt cet été, de concert avec Apt613, nous avons lancé un appel de candidatures pour rendre hommage à certains bénévoles locaux qui se sont démarqués en cette période difficile. Ensemble, nous avons rendu hommage à cinq héros de la COVID exceptionnels en leur décernant un Prix de bâtisseurs communautaires afin de souligner le travail incroyable qu’ils ont accompli pour soutenir leurs communautés et leurs membres les plus vulnérables tout au long de la pandémie.

Avec un tel choix de bâtisseurs communautaires, nous avons décidé de rendre hommage à huit autres personnes remarquables pour leur soutien indéfectible envers leur communauté en ces temps difficiles.

Ces bâtisseurs communautaires ont été reconnus pour leur contribution exceptionnelle aux résidents d’Ottawa. Ils ont fait preuve d’un héroïsme discret en aidant de nombreuses personnes en ces temps difficiles — par des moyens petits et grands. Grâce à eux, les gens de notre région peuvent se sentir soutenus, bien nourris, à l’aise, encouragés, en sécurité, impliqués et entendus. Nous remercions tous ceux qui ont pris le temps de proposer la candidature de ces héros de tous les jours.

Arielle Contreas

Lorsque la COVID-19 a frappé, Arielle Contreas a cherché des moyens de combattre l’isolement social que ressentaient de nombreuses personnes âgées de sa communauté d’Ottawa. Pour répondre à ces besoins, Arielle a créé le programme Lettres aux aînés, qu’elle gère et organise toute seule.

Le programme recueille les lettres des membres de la communauté locale et Arielle les remet en mains propres aux personnes âgées vivant dans des établissements de soins de longue durée à Ottawa. Elle assure la coordination avec quatre foyers de soins de longue durée spécifiques et demande aux auteurs de lettres de prendre des photos de leurs lettres et de les lui envoyer pour qu’elles soient distribuées.

« Ressentir la bienveillance, la gentillesse et la tendresse qui se dégagent de chacune des lettres que nous avons reçues nous a fait chaud au cœur. »

Arielle, lauréate du Prix de bâtisseurs communautaires

Arielle a reçu une réponse très positive de la part de la communauté locale avec plus de 90 lettres livrées à ce jour! Non seulement le programme d’Arielle aide les personnes âgées qui les reçoivent, mais il a également permis aux gens de notre région qui cherchent une façon de donner en retour, de partager de l’amour et de la gentillesse dans un moment de grande incertitude.

Le programme d’Arielle a rassemblé les membres de sa communauté lors d’une période où il est important de rester en contact avec sa communauté. Elle est passionnée et dévouée envers l’inclusion de tous les membres de la communauté.

Grâce à Arielle, d’innombrables personnes âgées partout à Ottawa n’ont pas à se sentir seules.

Sylvain de Margerie

Sylvain de Margerie est bénévole dans sa communauté depuis plus de dix ans et défend sans relâche les intérêts de sa communauté. En 2018, Sylvain a contacté le Centre de santé communautaire de Carlington pour leur faire part de son idée de créer un cybercafé au Centre communautaire de Bellevue, afin de favoriser la cohésion communautaire et de fournir des services Internet aux jeunes et aux familles de la région.

Le café offre également aux membres de la communauté un espace pour chercher des offres d’emploi et de formation ainsi que des collations saines gratuites, toutes préparées par des bénévoles. Près d’un an après le lancement du projet, le café a connu un grand succès auprès des membres de la communauté, des bénévoles et du personnel, et des démarches ont été entreprises pour le maintenir en activité.

Lorsque la COVID-19 a frappé, Sylvain savait que le café devait fermer, mais il voulait quand même trouver un moyen d’aider. Sylvain et son équipe ont pu réutiliser la nourriture utilisée pour le café Food For Thought pour nourrir les résidents de l’hôtel Travelodge, qui hébergeait un certain nombre de familles nécessitant des services d’hébergement. À la suite du succès de cette entreprise, Sylvain a contacté la Fondation communautaire d’Ottawa et a demandé à ce que les fonds destinés au café soient redirigés pour soutenir leur réponse à la COVID-19, permettant ainsi à l’équipe de s’adapter et de continuer à fournir des repas aux personnes dans le besoin.

Grâce aux membres de son réseau existant, Sylvain a communiqué avec des chefs et des restaurateurs locaux et a adapté son projet précédent en développant un programme de repas pour les plus vulnérables. Avec le soutien de son équipe, Sylvain a livré plus de 65 000 repas chauds à des personnes dans le besoin à Ottawa.

Sylvain et son équipe ont démontré leur capacité d’adaptation face à la crise afin de venir en aide aux personnes les plus vulnérables d’Ottawa. Selon Sylvain, la prochaine étape pour son équipe est de créer un service résilient et durable pour les personnes qui ne peuvent pas cuisiner — en s’assurant que ses services persistent bien après la COVID-19.

Nathalie Maione

En 2005, après avoir entendu parler de jeunes familles ayant du mal à meubler leur maison, Nathalie Maione a créé Aidons avec des meubles (HWF). HWF est un organisme de bienfaisance enregistré entièrement composé de plus de 200 bénévoles qui travaillent sans relâche pour s’assurer que les jeunes familles puissent vivre confortablement dans leur nouveau logement.

Depuis plus de 15 ans, Nathalie et son équipe viennent en aide aux communautés vulnérables d’Ottawa en veillant à ce qu’elles disposent d’un logement confortable et douillet qui favorise la réussite et le bien-être dans leur vie quotidienne.

Lorsque la COVID-19 a frappé, le travail de Nathalie a changé radicalement, mais cela ne l’a pas empêchée de fournir des meubles aux familles. Bien que Nathalie ait dû prendre la décision difficile de suspendre les opérations avec les bénévoles à la mi-mars, elle a continué de conduire seule un camion Penske chaque semaine pour recueillir des dons et les stocker dans l’entrepôt de HWF.

« Il y a beaucoup de choses qui doivent se passer en coulisses pour que les familles puissent recevoir leurs meubles, cela demande beaucoup de coordination avec le reste de la communauté. »

Nathalie, lauréate du Prix de bâtisseurs communautaires

Nathalie a continué à récupérer des meubles tout au long de la crise et à les préparer en toute sécurité pour les familles en récupérant tout, des meubles légèrement usagés aux jouets pour enfants. Comme elle ne peut pas livrer les meubles sans l’aide de bénévoles, elle a mis au point un nouveau système où les familles viennent à la HWF et récupèrent leurs meubles en empruntant un moyen de transport, en faisant parfois cinq voyages pour que tout aille bien.

Nathalie a poursuivi son travail de bénévole tout en travaillant à plein temps à l’école publique de Rockcliffe Park. Elle est convaincue que tous méritent un logement meublé, et son dévouement envers les personnes vulnérables de sa communauté fait d’elle une véritable bâtisseuse communautaire.

Allison Brown

Allison Brown est une bénévole extrêmement active pour la Croix-Rouge canadienne et les Guides du Canada depuis de nombreuses années. Dès l’arrivée de la pandémie, elle a redoublé d’efforts pour aider les deux organismes en tant que superviseure de l’équipe d’intervention d’urgence et bénévole numérique pour la Croix-Rouge canadienne, et en tant que guide d’unité et participante au programme Leading of Lones des Guides du Canada.

Dans son rôle de bénévole à la Croix-Rouge canadienne, Alison surveille les différents médias sociaux afin de s’assurer que les personnes en situation d’urgence reçoivent l’aide dont elles ont besoin. Elle rédige également des articles éducatifs et des textes pour les médias sociaux qui fournissent des informations actualisées et fiables sur la préparation aux situations d’urgence et la sécurité dans un monde avec la COVID-19. 

Avec les Guides du Canada, Allison participe à la gestion de Lones, une unité virtuelle/à distance qui permet aux Guides de s’adresser aux filles qui ne peuvent pas se rendre aux réunions régulières pour cause de maladie ou d’autres circonstances.

Depuis que la pandémie a complètement interrompu les activités des guides, Allison a appliqué ce modèle adapté de rencontres en ligne pour s’assurer que toutes les jeunes puissent rester en sécurité à la maison tout en maintenant leur relation avec leurs amis et leurs pairs, et en continuant à améliorer leurs compétences en matière de communication, d’esprit d’équipe et de gestion du temps.

« Nous sommes très chanceux d’avoir plus de 300 bénévoles adultes dans l’est de l’Ontario et l’ouest du Québec qui se sont engagés à faire connaître les guides aux jeunes en septembre, comme nous l’avons toujours fait. Nous avons beaucoup de mesures d’adaptation et de précautions de sécurité à prendre, mais nous nous assurons d’offrir une orientation positive aux jeunes et aux adultes pendant cette période. »

Allison, lauréate du Prix de bâtisseurs communautaires

Allison s’est beaucoup investie pour aider les autres lors de cette période difficile, et a été un grand modèle et un soutien communautaire pour les jeunes et les adultes avec lesquels elle fait du bénévolat.

Danika Brisson

Lors d’une pandémie, il est plus important que jamais de s’assurer que nos communautés se sentent soutenues et prises en charge — Danika Brisson le sait très bien. En tant que l’une des principales organisatrices du programme Solidarité communautaire Overbrook, elle a contribué à aider des voisins vulnérables dans l’ensemble de sa communauté à accéder à des services essentiels.

Le programme Solidarité communautaire Overbrook a été conçu comme une extension du comité de sécurité de l’Association communautaire d’Overbrook. Grâce à ce programme, Danika et son équipe ont fourni de nombreux services à la communauté d’Overbrook, allant de la livraison de nourriture et d’articles ménagers aux mesures de soutien pour les voisins anxieux seuls et les personnes âgées handicapées. Elle a passé d’innombrables heures au téléphone avec les membres vulnérables de la communauté, à écouter leurs besoins et à trouver des moyens de mieux les aider.

« Ce projet a mis en évidence des besoins qui existaient déjà dans la communauté, mais qui sont beaucoup plus évidents maintenant. Il y a beaucoup de discussions sur la façon de mettre fin à ces projets, mais nous avons réalisé que ces besoins ne disparaissent pas et qu’ils ont été, d’une certaine façon, rendus plus évidents par la COVID-19. »

Danika, lauréate du Prix du bâtisseurs communautaires

Le capacitisme, l’âgisme et la pauvreté n’ont pas disparu depuis l’arrivée de la COVID-19 — au contraire, ces enjeux ont été exacerbés. C’est pour ces raisons que Danika agit comme rassembleuse, facilitatrice et créatrice pour sa communauté locale, s’assurant qu’elle dispose des ressources dont elle a besoin. Danika accorde la priorité aux communautés qui n’ont pas de voix et insiste sur les pratiques qui offrent l’accessibilité aux personnes souvent oubliées. Danika est un véritable rayon de soleil pour sa communauté.

Mélanie Stafford

Mélanie Stafford est une leader d’opinion dans notre communauté, et elle a conceptualisé le projet Solidarité communautaire d’Overbrook pour protéger les plus vulnérables de sa communauté.

Elle travaille en étroite collaboration avec Danika sur ce projet qui a permis de rassembler les voisins pour qu’ils s’entraident et se soutiennent mutuellement. Le rôle laborieux de Mélanie consiste à communiquer avec les gens pour comprendre leur point de vue et les encourager.

En tant que leader conceptuel de Solidarité communautaire d’Overbrook, Mélanie a rédigé le contenu médiatique, organisé la logistique du programme et travaillé sans relâche pour lancer le projet. On peut toujours la voir, son portable à la main, prenant des appels à toute heure de la journée, travaillant en étroite collaboration avec ses voisins pour faire de Solidarité communautaire d’Overbrook un succès. Mélanie dit que la communauté d’Overbrook savait déjà comment prendre soin les uns des autres avant même la pandémie, mais elle a eu le plaisir de faciliter et d’organiser les moyens par lesquels sa communauté pouvait intervenir et donner un coup de main pendant cette période difficile.

Mélanie a une approche axée sur la communauté d’abord et elle mesure toujours l’ampleur d’un projet à l’avance pour s’assurer qu’aucun tort n’est fait par inadvertance à la communauté. Elle a une bonne compréhension de la différence entre aider et entraver et continue à faire de sa communauté une priorité absolue. Depuis le début de la pandémie, grâce à son travail acharné et à son dévouement, des centaines de membres de sa communauté ont reçu chaque semaine des repas et des livraisons d’épicerie, des appels téléphoniques de voisins quand ils étaient malades ou isolés, et de l’aide pour soumettre des demandes d’aide financière.

Michelle Fleming

Michelle Flemming occupe le rôle de courtier du savoir au Centre d’apprentissage, de recherche et d’innovation en soins de longue durée de l’Ontario à Bruyère, où elle est chargée de trouver les meilleurs moyens concrets d’appliquer les résultats de la recherche sur les soins de longue durée et les personnes âgées. Lorsque la pandémie a frappé, elle a pu constater directement les effets de ces recherches sur les clients et ses collègues.

Travaillant en étroite collaboration avec les résidents des foyers de soins de longue durée et leurs travailleurs de soutien, elle a immédiatement cherché des moyens d’atténuer les répercussions de la COVID-19.

Pour remonter le moral et apporter un soutien, l’initiative de Michelle, Kid Art with Heart, demande aux enfants de toute la ville de dessiner des œuvres d’art inspirantes et encourageantes pour les patients et les employés des foyers de soins de longue durée. Chaque semaine, Michelle suggérait un thème différent dans le groupe Facebook pour que les participants puissent s’en inspirer pour leur création. Michelle parcourt ensuite la ville en voiture pour aller chercher les œuvres d’art sur le palier de chaque famille et les livrer aux établissements de soins de longue durée partout dans la ville.

« Cette initiative, réalisée avec beaucoup d'amour, m'a permis de réfléchir calmement chaque fois que je sillonnais les rues de notre ville pour amasser des œuvres d'art. J'ai commencé à voir ce qui se passait réellement dans le monde : j'ai contemplé l'importance de la communauté et des liens intergénérationnels. J'ai aussi pu montrer à ma fille de 4 ans l'importance de faire le bien dans notre communauté et d’aider son prochain. »

Michelle, lauréate du Prix de bâtisseurs communautaires

Grâce au travail de Michelle, les personnes âgées isolées et les travailleurs de première ligne qui travaillent fort partout à Ottawa peuvent savoir que l’on se soucie d’eux et que l’on pense à eux en cette période de crise. Son travail acharné a permis à de nombreuses personnes de retrouver le sourire dans des situations où elles auraient pu souffrir autrement.

Linda Cruz

Les répercussions de la COVID-19 ont affecté un grand nombre de personnes, surtout celles qui luttent pour leur santé mentale, c’est pourquoi des services tels que le Centre de détresse d’Ottawa et la région sont si essentiels pour la communauté. Mais rien de tout cela ne serait possible sans l’aide de bénévoles dévoués comme Linda Cruz.

Depuis le début de la COVID-19, le besoin pour des services de santé mentale et de soutien s’est accru. Un Canadien sur cinq sera touché par une crise de santé mentale à un moment donné de sa vie et ce nombre n’a fait qu’augmenter avec l’arrivée de la pandémie, ce qui rend les lignes d’écoute téléphonique et les services d’aiguillage plus importants que jamais. De nombreuses plateformes en ligne ont encouragé les membres de la communauté à contacter le Centre de détresse s’ils ont du mal à faire face à la situation.

En réponse à ce besoin accru pendant la pandémie, Linda a décidé de s’impliquer encore plus au Centre de détresse. Linda a senti qu’elle avait une responsabilité envers sa communauté, reconnaissant que certains des bénévoles actuels ne pourraient pas se présenter en raison d’obligations familiales, de problèmes de santé ou d’autres circonstances.

Selon Linda, le travail du Centre de détresse est si important et, avec le nombre accru d’appels provenant des travailleurs de première ligne et des personnes qui luttent contre l’isolement, le service est maintenant plus important que jamais.

Ayant plus de dix ans d’expérience en bénévolat à son actif, Linda est une leader au sein de son équipe au centre et est responsable de répondre aux appels directs. Alors que le Centre de détresse s’est adapté pour accueillir les bénévoles qui soutiennent désormais leur communauté en toute sécurité depuis leur domicile, Linda a montré son dévouement envers les gens d’Ottawa en veillant à ce que ce service axé sur le bénévolat reste disponible pour répondre aux appels.

Le travail du Centre de détresse est crucial pour notre communauté, alors que nous sommes aux prises avec les répercussions durables de la COVID-19. Grâce à des bénévoles comme Linda, les gens de notre région se sentent en sécurité et savent vers qui se tourner lorsqu’ils ont besoin de ressources, de soutien ou simplement d’une voix aimable et amicale pour les écouter.

 Bien que nous ne sachions pas encore quand nous pourrons nous réunir à nouveau devant le Mur de l’inspiration, nous sommes impatients d’ajouter les noms des Héros de la COVID-19 à ce mur et de vous tenir informés des progrès de ces incroyables bâtisseurs communautaires.

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

La façon dont nous faisons face à la chaleur a changé depuis l’arrivée de la COVID-19, fini le temps où l’on pouvait accéder facilement à la piscine communautaire ou passer nos journées à la plage. N’ayant nulle part où aller pour se rafraîchir lorsque les ventilateurs ne suffisent pas, comment les communautés vulnérables font-elles face à la chaleur de cet été?

M’abonner au bulletin d’information

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.

Aidez les plus vulnérables à mesure que nous prévenons la propagation de la COVID-19.