Rendre l’énergie plus équitable et accessible : Leçons tirées du Fonds pour des frais abordables

Parmi les nombreuses vérités que la pandémie a révélées et renforcées, l’électricité reste l’une des ressources les plus importantes dont nous disposons pour alimenter notre vie quotidienne. 

Toutefois, les coûts invisibles inhérents au fait d’avoir un endroit où habiter, comme les frais de nourriture, les assurances et l’hypothèque, peuvent placer certaines personnes dans des situations difficiles. Souvent, les locataires et les propriétaires doivent renoncer à payer leurs factures d’énergie ou à effectuer des mises à niveau écoénergétiques afin d’économiser de l’argent. De ce fait, de nombreuses familles à faible revenu ne peuvent pas répondre à leurs besoins fondamentaux et ainsi mener une vie heureuse et saine.

C’est ce qu’on appelle la pauvreté énergétique, également définie comme les personnes ou les familles qui consacrent au moins 6 % ou plus de leurs dépenses à l’énergie. Selon le recensement de 2016, 1,1 million de ménages en Ontario  étaient en situation de pauvreté énergétique. 

Alors que la plupart des résidents de notre région continuent de travailler et de rester à la maison pour contrer la propagation de la COVID-19, l’énergie abordable est plus importante que jamais.

Un an après le lancement du projet pilote du Fonds pour des frais abordables

En mars 2020, avant que la COVID-19 ne soit déclarée une pandémie, Centraide de l’Est de l’Ontario a lancé un programme pilote de sensibilisation communautaire avec le Fonds pour des frais abordables (FFA) visant à tester une théorie selon laquelle si nous fournissons de l’information et du soutien ciblé aux personnes qui ont de la difficulté à payer leurs factures d’électricité, leur situation s’améliorera à long terme. Afin d’en faire profiter le plus grand nombre de personnes en situation de pauvreté énergétique possible, nous nous sommes associés à d’autres Centraide, à des entreprises d’électricité locales et à des organismes de première ligne dans l’ensemble de l’Ontario.

Dans le cadre du projet pilote, nous avons ciblé des personnes « difficiles à atteindre » qui ont simplement besoin d’un peu plus d’aide pour trouver les divers programmes d’énergie qui leur sont offerts. Il peut s’agir d’aînés, de personnes handicapées, de nouveaux arrivants  ̶  toute personne qui a des difficultés à accéder à l’information ou qui est confrontée à l’isolement, au manque de transport, à la méconnaissance de la culture numérique, aux barrières linguistiques ou à d’autres défis. 

Notre équipe de quatre coordonnateurs responsables de la sensibilisation, répartie parmi divers organismes d’Ottawa, de Simcoe-Muskoka et de Bruce Grey, a planifié des séminaires, des événements communautaires et des ateliers. Ces coordonnateurs ont reçu une formation spécialisée afin d’aider les personnes à présenter une demande d’admission au Fonds pour des frais abordables, agissant comme des personnes-ressources de confiance pour leurs clients. 

La sensibilisation réinventée

Peu après le lancement du projet pilote, les autorités ont émis des restrictions en réaction à la COVID-19 et nous avons rapidement adapté notre projet pour une sensibilisation complètement virtuelle, notamment par le biais de présentations Zoom, d’appels téléphoniques, de brochures électroniques, de campagnes sur les médias sociaux et d’envois de prospectus.

Malgré ce changement, nous avons réussi à aider plus de 200 ménages d’Ottawa, de Simcoe-Muskoka et de Bruce Grey à accéder à des mises à niveau écoénergétiques telles que des thermostats intelligents, des réfrigérateurs, des congélateurs et des thermopompes par le biais du FFA et du Programme d’aide à l’habitation (PAH). 

Ces mises à niveau gratuites ont aidé les gens à réduire leur consommation d’énergie. Les familles ont ainsi pu économiser en énergie, rester au chaud pendant l’hiver et bien souvent, augmenter la durée de conservation de leurs aliments, ce qui devient une nécessité lorsque le simple fait d’aller à l’épicerie constitue un risque. Nous avons également aidé ces mêmes personnes à accéder à d’autres programmes locaux qui pouvaient les aider à faire face à l’insécurité alimentaire, aux situations de crise et à la santé mentale — des mesures de soutien qui sont devenues encore plus nécessaires depuis la pandémie.

Le Fonds pour des frais abordables a mis à profit des relations et des organismes locaux pour atteindre les personnes qui profiteraient le plus des programmes d’économie d’énergie.

Nous avons parlé à quelques clients qui ont bénéficié du programme pilote. Voici leurs histoires :

Tahani a 61 ans et vit à Ottawa avec son mari et son fils. Elle a entendu parler du programme du FFA par l’intermédiaire de l’un des groupes WhatsApp pour les Arabes vivant à Ottawa, dont elle fait partie. Lorsqu’un membre a publié une vidéo sur le programme et a invité les personnes intéressées à contacter Lobna Aggour, l’une des coordonnatrices du FFA travaillant au centre pour personnes âgées Good Companions d’Ottawa, Tahani l’a fait. 

Les factures d’électricité de Tahani s’élevaient en moyenne à 150 $ par mois, et elle avait constamment du mal à régler le chauffage et la climatisation de sa maison. Elle a cherché de nouveaux thermostats à la quincaillerie locale et a finalement décidé de payer pour une mise à niveau. Quelques jours après avoir contacté Lobna, cette dernière l’a informé qu’elle pouvait bénéficier d’une mise à niveau gratuite dans le cadre du programme pilote du FFA. Peu après, un évaluateur s’est rendu au domicile de Tahani et a installé un nouveau thermostat intelligent Alexa Ecobee. 

En plus du thermostat, la famille de Tahani a également reçu une multiprise de protection contre les surtensions, un interrupteur électrique extérieur chronométré, des ampoules LED et d’autres mises à niveau lui permettant d’économie de l’énergie chez elle. Lobna a travaillé avec Tahani tout au long du processus de demande et de réalisation, lui a partagé des ressources pour des prêts aux petites entreprises pour son fils, et lui a fourni des informations sur la Protection des consommateurs de l’Ontario pour régler un problème financier juridique antérieur.

Tahani standing next to her Alexa Thermostat
Tahani standing next to her new thermostat

Tahani est au Canada depuis 20 ans et détient une formation en journalisme, elle comprend donc l’incroyable pouvoir de l’information. Après son expérience avec le FFA, elle a endossé le rôle de coordonnatrice informelle de la sensibilisation en partageant les ressources auxquelles elle a eu accès avec des amis et des inconnus via Facebook et WhatsApp.

« Il y a des gens qui viennent au Canada et y demeurent pendant un certain temps, sans savoir ce qui est disponible, dit-elle. Quand je vois quelque chose qui m’aide, j’aime le partager pour tous ceux qui cherchent à faire quelque chose et à commencer une nouvelle vie ici, au Canada. Ces informations qu’elle [Lobna] m’a transmises m’ont vraiment aidée. »

« ... Ils ont effectué une évaluation qui a permis d’installer un fauteuil élévateur de mon rez-de-chaussée à mon sous-sol, afin que je puisse descendre et accéder à mes congélateurs, ma chambre froide et ma machine à laver »

Mabel

Mabel a 62 ans et vit avec un revenu fixe pour personne seule à Bruce Grey. Un voisin lui a parlé du FFA, puis elle a appelé pour se renseigner quant aux ressources disponibles pouvant l’aider à payer ses factures d’électricité coûteuses. La coordonnatrice responsable de la sensibilisation dans la région, Kim Williams, a découvert que Mabel avait plusieurs autres besoins, y compris ses appareils électroménagers désuets, son manque d’accès à Internet ou à un ordinateur, et le besoin d’un nouveau scooter électrique et d’un déambulateur qui l’aideraient à améliorer sa qualité de vie. 

« Quand on vit avec 1 000 $ ou moins, une fois qu’on a payé l’électricité, le gaz et l’eau, on n’a pas d’argent pour autre chose », dit Mabel. 

Ayant grandi sur une ferme, elle a toujours cultivé ses propres aliments dans son jardin. Mais, depuis quelques années, Mabel peine à marcher, ce qui a des répercussions sur sa qualité de vie.

« Cela me prend maintenant des heures pour accomplir à peu près tout ce que j’avais l’habitude de faire. Kim a demandé si elle pouvait appeler les médecins pour leur parler de certaines choses, et ils sont venus. Ils ont effectué une évaluation qui a permis d’installer un fauteuil élévateur de mon rez-de-chaussée à mon sous-sol, afin que je puisse descendre et accéder à mes congélateurs, ma chambre froide et ma machine à laver », dit-elle. 

Les évaluateurs ont vu à quel point Mabel avait assuré sa propre survie alimentaire en conservant les récoltes de son jardin. Ils ont donc suggéré le programme Économisez l’énergie pour remplacer ses deux vieux congélateurs. Ils ont également remplacé et installé de nouvelles ampoules, isolé le réservoir d’eau chaude, installé une barre d’alimentation et un séchoir à linge. 

« Je pense que c’est grâce à Centraide… J’ai fait appel à eux [les évaluateurs] dans le passé et c’est la première fois qu’ils sont venu pour effectuer une évaluation », dit-elle. « Je suis aux anges et vous faites de si belles choses pour les gens! » 

En plus de ces mises à niveau, la coordonnatrice responsable de la sensibilisation du FFA a également orienté Mabel vers plusieurs ressources communautaires, a plaidé en sa faveur pour une facturation papier de la part de son fournisseur d’électricité, a parlé à son médecin de famille d’une évaluation pour un nouveau scooter électrique, et a orienté Mabel vers le coordonnateur de l’éducation financière de son Centraide local.

« J’apprécie tout ce que Centraide fait pour moi. Ils font plus que je n’aurais jamais pu espérer. J’attends maintenant un appel pour savoir quand les congélateurs et les humidificateurs pourront être livrés en raison de tout ce qui se passe [à cause de la COVID-19] », déclare Mabel. « Si quelqu’un est dans la même situation que moi et a besoin d’un coup de main, je lui donnerai le numéro de Kim n’importe quand! »

Bernice a 60 ans et vit à Dunrobin, une banlieue d’Ottawa. Elle a entendu parler du FFA par Hydro Ottawa lorsqu’elle les a appelés au sujet de sa facture. 

« Ma laveuse et ma sécheuse étaient des appareils conçus pour un appartement et étaient à bout de souffle. Je devais me rendre à Carp ou à Almonte pour faire ma lessive à la buanderie » dit-elle. 

La coordonnatrice responsable de la sensibilisation dans sa région, Heather Brown, travaillant au Centre de ressources communautaires Nepean Rideau Osgoode, a organisé une évaluation. En août 2020, un conseiller en efficacité énergétique a installé des mises à niveau de base et a déterminé que Bernice était admissible à une nouvelle laveuse, une nouvelle sécheuse et un nouveau congélateur, qui ont tous trois été installés en janvier dernier.

« Honnêtement, cela a changé ma vie. C’est incroyable. Je n’ai pas seulement fait des économies sur mes factures d’électricité, mais aussi en essence et en temps »

Bernice

Heather a également été en mesure d’orienter Bernice vers des ressources juridiques qui pourront l’aider à finaliser son divorce, notamment Éducation juridique communautaire Ontario, Médiation communautaire d’Ottawa, 211, Justice pas-à-pas, Services juridiques communautaires et le Centre d’information juridique de l’Ontario. 

« Ma nouvelle devise est la suivante : Restez positif et testez négatif. », dit-elle.

Un an plus tard, la théorie de mobiliser notre communauté pour atteindre ceux qui ont besoin d’aide en militant pour de l’énergie abordable a porté ses fruits.

Nous étions convaincus qu’il était possible de rendre les programmes d’économie d’énergie existants plus équitables et plus accessibles, et nous avions raison.

Le projet pilote a permis de bâtir un réseau d’organismes communautaires qui nous renvoient leurs clients. En fin de compte, les personnes qui ont participé au projet pilote ont pu bénéficier de certaines des mises à niveau les plus importantes disponibles. Alors que ce projet pilote touche à sa fin, notre analyse montre qu’il y a de nombreux avantages liés à assurer la longévité de ce programme dans nos communautés :

  • Premièrement, il offre les mises à niveau nécessaires pour réduire les factures d’énergie des clients  ̶  leur permettant ainsi d’économiser. 
  • Deuxièmement, il permet aux clients d’accéder à des services de soutien complets supplémentaires pour relever d’autres défis auxquels ils pourraient être confrontés. 

Alors que notre région continue de faire face aux défis liés à la COVID-19, nous ne devons pas oublier ceux qui luttent pour garder les lumières allumées et risquent de passer entre les mailles du filet. Lorsque nous travaillons ensemble, nous pouvons aider tous les membres de nos communautés.

Pour obtenir plus d’information sur le Fonds pour des frais abordables, veuillez communiquer avec Adam à l’adresse  ahaga@unitedwayeo.ca.
CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

M’abonner au bulletin d’information

Obtenez des histoires de réussite directement dans votre boîte de réception! Demeurez à l’affût de l’effet positif de Centraide et de son actualité en vous inscrivant à notre bulletin d’information mensuel.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.