Soutien lié à la COVID-19 pour les communautés racialisées et autochtones, les enfants et les jeunes, les personnes vivant dans la pauvreté et plus encore

La semaine dernière, Centraide de l’Est de l’Ontario a appuyé 73 autres programmes et initiatives de première ligne dans l’Est de l’Ontario afin d’aider les populations vulnérables à surmonter les défis liés à la COVID-19. Il s’agit de la deuxième série d’investissements essentiels effectués en collaboration avec le Fonds de soutien communautaire d’urgence du gouvernement du Canada.

Les programmes comprennent des éléments comme le soutien à l’apprentissage en ligne pour les enfants, l’accès à des aliments sains, l’aide aux nouveaux arrivants pour comprendre et naviguer dans des systèmes inconnus, et bien plus encore.

Dans cette optique, Centraide appuie les communautés racialisées et autochtones, les enfants et les jeunes, les personnes vivant dans la pauvreté, les personnes ayant des problèmes de santé mentale, les personnes âgées, les communautés LGBTQ+, les nouveaux arrivants et les réfugiés, les itinérants et de nombreuses autres personnes dans le besoin, avec un soutien accru pour surmonter les défis liés à la COVID-19.

Atteindre les personnes les plus à risque et comprendre pourquoi

Selon les données du recensement de 2016, seulement 26 % de la population d’Ottawa s’identifie comme membre d’une minorité visible, et 23 % de la population est née à l’extérieur du Canada, ce qui démontre que la COVID-19 frappe plus durement ces communautés. 

Suzanne Obiorah, directrice des soins de santé primaires et des programmes régionaux au Centre de santé communautaire Somerset Ouest, signale qu’il est important d’ajouter du contexte lorsqu’on présente des données sur la santé publique : « Nous devons nous demander pourquoi les communautés défavorisées sur le plan social sont plus souvent aux prises avec des maladies et des problèmes de santé. »

« L’oppression institutionnelle, le racisme systémique et l’exposition chronique à la discrimination sont souvent les causes profondes de cet impact disproportionné. Nous voyons ce qui se passe avec les communautés racialisées en particulier qui subissent les effets de la COVID-19 plus gravement », déclare Suzanne. « Trop souvent, les communautés racialisées se heurtent à des obstacles pour accéder à des services de santé qui comprennent leurs besoins culturels uniques. Le soutien de Centraide et du gouvernement du Canada nous permet d’offrir des services de crise et de santé mentale culturellement adaptés aux personnes qui en ont le plus besoin. »

Suzanne Obiorah, directrice des soins de santé primaires et des programmes régionaux au Centre de santé communautaire Somerset Ouest

« Recevoir des services et des programmes conçus pour ma communauté me donne le sentiment d’être inclus, et cela crée un sentiment de sécurité. »

En s’associant à Centraide, le Centre de santé communautaire Somerset Ouest et des douzaines d’autres organismes locaux de première ligne peuvent aider les communautés défavorisées à relever divers défis associés à la COVID-19.

« J’aimerais bien connaître quelqu’un qui a vécu ce que j’ai vécu lorsque je suis arrivé au Canada. J’ai eu beaucoup de misère. Maintenant, pouvoir appeler cette ligne de soutien et parler à quelqu’un qui a déjà été à ma place me donne l’espoir que tout ira bien. »

Un client du Centre de santé communautaire Somerset Ouest

Il ne s’agit que d’un des 73 programmes dans l’Est de l’Ontario qui répondront à des besoins essentiels comme la nourriture et l’équipement de protection individuelle, des services de santé mentale, de soutien social et en cas de crise adaptés sur le plan culturel et linguistique, des programmes d’engagement et d’éducation pour les enfants et leurs parents, du soutien lié aux communications et à l’établissement pour les nouveaux arrivants et les réfugiés, un meilleur accès aux outils numériques pour les personnes à faible revenu et les personnes âgées isolées, et bien plus encore.

« Nous admirons la résilience, la force et le travail acharné des membres de notre communauté », affirme Suzanne. « La COVID-19 a placé de nombreuses personnes dans des situations difficiles et exigeantes, car elles sont préoccupées par la perte d’emploi, le revenu, le logement ou la nourriture. Nous nous sentons privilégiés de marcher aux côtés des membres de notre communauté et de leur fournir le soutien dont ils ont besoin pour endurer les effets sociaux et physiques de la pandémie. »

Collaboration au niveau local

La stratégie visant à fournir cette dernière série de mesures de soutien est le résultat direct des commentaires de plus de 70 partenaires qui participent à la table d’intervention communautaire de la COVID-19 dirigée par Centraide. Cette stratégie représente également les commentaires de bénévoles locaux d’Ottawa, de Prescott-Russell, du comté de Lanark et du comté de Renfrew qui ont de l’expérience par rapport aux défis sociaux associés à la COVID-19. 

Comme nous le promettons 365 jours par année, en temps de crise, Centraide cerne les secteurs où les besoins sont les plus grands, comme en témoignent la recherche, les données en temps réel et les expériences vécues, et investit pour avoir le plus grand impact possible sur les personnes vulnérables de nos communautés.

L’investissement de 2,96 millions de dollars de cette semaine est rendu possible par le Fonds de soutien communautaire d’urgence du gouvernement du Canada et s’ajoute aux 1,76 million de dollars déjà investis par Centraide de l’Est de l’Ontario à la fin du mois de juin. 

À ce jour, Centraide a appuyé plus de 130 initiatives locales depuis le début de la pandémie — des programmes qui aident les personnes âgées isolées, améliorent l’accès aux besoins essentiels, renforcent la capacité des services communautaires, renforcent le soutien en santé mentale et habilitent les bénévoles.

« Nous continuerons de travailler fort avec nos communautés pour faire preuve d’innovation et de créativité afin de relever les défis auxquels nous continuons de faire face en raison de la COVID-19 », a déclaré Michael Allen, président et chef de la direction de Centraide de l’Est de l’Ontario. « Notre travail à la table d’intervention communautaire nous a aidés à apprendre comment la pandémie touche les personnes les plus vulnérables de nos communautés. En ciblant les domaines qui exigent notre attention, nous pouvons investir dans les programmes, forger des partenariats et recommander des changements de politiques pour garantir un avenir meilleur pour tous. »

Au début du mois de mars, en partenariat avec Santé publique Ottawa et des dizaines d’organismes du secteur communautaire, Centraide a lancé une initiative pour aider à soutenir les personnes les plus vulnérables en réponse aux effets de la COVID-19 qui touche notre région. Cette collaboration a permis de résoudre des problèmes locaux, de prioriser les besoins et de travailler ensemble. Pour en savoir plus sur les façons de soutenir l’initiative de Centraide, ou si vous avez besoin de services communautaires, veuillez visiter le site Web suivant : https://centraideeocovid19.ca/.

À propos du Fonds de soutien communautaire d’urgence :

Le Fonds de soutien communautaire d’urgence (FSCU) offre un soutien financier aux organismes de bienfaisance et à d’autres donataires reconnus qui adaptent leurs services de première ligne pour soutenir les Canadiens vulnérables pendant la pandémie de la COVID-19. Le FSCU a été annoncé par le gouvernement du Canada et est administré en collaboration avec Centraide United Way Canada, les Fondations communautaires du Canada et la Croix-Rouge canadienne.

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

Centraide a fait en sorte que Sara* se sente appuyée, dans un endroit sûr, après avoir quitté le foyer familial où régnait la violence.

M’abonner au bulletin d’information

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.

Aidez les plus vulnérables à mesure que nous prévenons la propagation de la COVID-19.