Treize milieux de travail, ici, avec cœur, pendant la COVID-19

Centraide de l’Est de l’Ontario sait depuis longtemps qu’en unissant leurs forces pour une cause qui leur tient à cœur, les milieux de travail font toute une différence dans la vie des gens dans le besoin.

En effet, chaque année, des centaines de milieux de travail dans les communautés de Prescott et Russell, d’Ottawa, ainsi que des comtés de Lanark et de Renfrew, en apprennent davantage sur les enjeux locaux, écoutent des experts parler du travail accompli et mènent des activités de collecte de fonds pour faire de nos communautés des endroits plus forts pour tous.

Plusieurs milieux de travail choisissent l’automne pour amasser des fonds au profit de Centraide. Toutefois, nous savions que ce serait un défi cette année en raison de la pandémie. Ces milieux de travail dans l’ensemble de la région ont l’habitude de mener leur campagne en organisant des activités en personne amusantes, comme des ventes de pâtisseries, des ventes aux enchères, des spectacles d’amateurs, des défis de tir de camion et des déjeuners, puis en célébrant le fruit de leurs efforts avec des conférenciers.

Malheureusement, en septembre, plusieurs bureaux étaient encore fermés et les employés travaillaient à distance. Nous ignorions de plus si leur situation personnelle avait changé depuis le début de la pandémie. Même ceux qui n’ont pas été affectés financièrement par le ralentissement des affaires ou la fermeture d’entreprises ignoraient ce que les prochains mois nous réservaient.

A photo of Mark Taylor

Par Mark Taylor
Vice-président du développement des ressources

Dans toute cette incertitude, une chose était claire : nos communautés avaient plus que jamais besoin de notre aide.

Les enfants qui avaient de la difficulté à l’école avant la pandémie étaient plus susceptibles de prendre du retard, car ils n’étaient plus en contact avec leurs mentors, leurs enseignants et leurs amis. Les personnes âgées ne pouvaient plus participer à leurs programmes de jour et étaient plongées dans un fort sentiment de solitude. Les jeunes itinérants n’avaient pas accès à leurs centres de soutien habituels. Plus de gens souffraient de problèmes de santé mentale et vivaient dans la pauvreté. Ces derniers étaient incapables de combler leurs besoins de base, comme l’achat de masques. Bref, les enjeux auxquels nous nous confrontons tous les jours ont été exacerbés par COVID-19, et Centraide a dû adopter des solutions durables, mesurables et novatrices pour aider les gens dans le besoin.

Devant cette nouvelle réalité, nous devions nous assurer que nos partenaires avaient tout ce dont ils avaient besoin pour mettre en œuvre ces solutions. Nous avons donc adapté nos trousses de communication pour les offrir en ligne, et forgé de nouvelles expériences pour sensibiliser nos loyaux partenaires aux enjeux locaux émergeants tout en permettant à leur effectif de faire toute une différence lors d’activités amusantes et créatives au profit de la communauté.

Ce que nous avons constaté au cours des quatre derniers mois est tout à fait exceptionnel :

nos partenaires ont chaudement accueilli l’aspect virtuel de leur campagne; leur créativité et leur soutien indéfectible sont une véritable source d’inspiration. Nous relevons toujours les défis auxquels nous faisions face au début de la pandémie (en tenant compte de l’évolution des besoins) et, grâce à nos partisans, nous offrons du soutien à long terme aux communautés les plus vulnérables de notre région.

Voici certains exemples de partenaires qui ont adapté leur campagne cette année :

1) Costco

Chaque année, le centre d’appel de Costco Canada, situé à Ottawa, invite des orateurs et cette année n’a pas fait exception à la règle : le centre d’appel a accueilli un conférencier une fois par semaine pendant le mois d’octobre (en se distançant physiquement, bien sûr). Au deuxième étage du centre d’appel, porte-voix à la main, Sue Hutton – directrice de la philanthropie en milieu de travail de Centraide de l’Est de l’Ontario – a partagé l’effet positif que des employés, comme ceux de Costco, ont au sein de nos communautés. Cette année, 88 % des employés de Costco ont participé à la campagne de charité en milieu de travail. Cela constitue une amélioration de 36 % comparativement à 2019, et ce, même en pleine pandémie!

2) TechInsights

Dans le cadre de son optique caritative visant à appuyer des initiatives axées sur la famille et la santé mentale, TechInsights s’est associé à Centraide pour soutenir les clubs d’apprentissage parascolaires en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM) pour jeunes de niveau secondaire dans certains des quartiers les plus à risque d’Ottawa.

À compter de janvier 2021, la mission de TechInsights mènera à bien le programme de la maison communautaire de Britannia Woods. En effet, l’entreprise appuiera l’innovation technique, ce qui créera des conditions plus équitables pour les jeunes et renforcera leur développement social et éducatif dans le futur. Le personnel de TechInsights s’est mobilisé dans le cadre d’activités virtuelles, comme des ventes de sablés et des ligues de football imaginaires, pour appuyer le programme. Le personnel de l’entreprise a hâte de rencontrer les jeunes; il leur offrira des visites guidées et des séances de mentorat pour les encourager à opter pour une carrière dans le domaine de la technologie.

Sue Hutton, au Centre d'appels de Costco, à Ottawa

3) Université Carleton

L’Université Carleton a redoublé d’efforts cette année pour soutenir la communauté. En effet, elle a lancé sa campagne de charité en organisant un repas virtuel dans le cadre duquel les participants apprenaient à cuisiner une délicieuse soupe à la courge musquée et écoutaient Sue Hutton expliquer l’effet positif qu’ils ont au sein de la communauté en appuyant Centraide.

Les employés ont aussi fait preuve de courage en faisant une baignade dans de l’eau glacée. En outre, Benoit-Antoine Bacon, président de l’Université Carleton, et Chantal Dion, professeure de français, ont pataugé les eaux qui arpentent la plage de Westboro à l’appui de la campagne. L’Université Carleton a organisé une vente aux enchères virtuelle réussie à l’appui de Centraide, et expliqué ce que c’est d’être ici, avec cœur, pour sa communauté dans ses communications numériques.

Benoit-Antoine Bacon et Chantal Dion

4) Institut canadien d’information sur la santé

Cette année, Centraide de l’Est de l’Ontario gérait la première campagne nationale de l’Institut canadien d’information sur la santé. Leur super comité de planification de la campagne a organisé un concours de chanteurs masqués et un tournoi virtuel de style Pictionary au moyen du tableau blanc de Microsoft Teams. Ces activités ont permis aux employés de se familiariser avec cette fonctionnalité tout en ayant du plaisir avec leurs collègues et leur famille.

5) Hydro Ottawa

De retour pour un deuxième mandat à titre de président de la campagne, Shane LaBrash, employé d’Hydro Ottawa, s’est buté à d’importants défis lorsqu’il a dû changer drastiquement le format des activités de collecte de fonds de la société. Interviewé pour un article publié dans le Giving Guide de 2020 de l’Ottawa Business Journal, Shane a dit : « Ce ne sera pas facile, mais j’espère bien relever le défi. » Hydro Ottawa a organisé des activités dans le cadre desquelles les participants pouvaient se distancer physiquement, comme des quiz virtuels à l’heure du déjeuner et un concours de photos d’animaux.

CIHI United Way Committee and virtual pictionary

6) LCBO de Carleton Place

La pandémie n’a pas ralenti les travailleurs essentiels de notre région, et n’a certainement pas empêché le personnel de la LCBO et les habitants de Carleton Place d’appuyer leur communauté en cette situation sans précédent. En effet, la campagne de charité de la LCBO s’est déroulée en octobre dans l’ensemble de la province, et la succursale de Carleton Place était la sixième à amasser le plus de fonds au profit de Centraide! « Mon équipe est en feu, » s’exclame Ed Merkley, gérant de la succursale de Carleton Place.

7) Association canadienne de l’industrie de la chimie

Depuis ses débuts à l’Association canadienne de l’industrie de la chimie (ACIC) il y a 11 ans, Bob Materson, président et chef de la direction, permet à ses employés de faire un don annuel ou par retenues à la source à Centraide. Cette association nationale s’est toujours concentré sur les causes et les enjeux qui se rapporte à l’industrie, et la plupart, si ce ne sont pas tous les membres actifs de l’association s’engagent activement au sein de leur communauté (et y investissent des fonds). Il y a quelques années, l’ACIC a mis ses employés au défi en leur demandant de s’engager localement, et ils se sont réellement montrés à la hauteur.

L’ACIC a ajouté une vente aux enchères silencieuse des plus réussies à ses activités de collecte de fonds; tous les profits générés lors de celle-ci ont été remis à Centraide, afin que l’organisme puisse poursuivre son travail même en pleine pandémie. Cette année, Bob Materson a dit : « Je suis fier de dire que nos employés ont surpassé toutes mes attentes. Nous avons eu un taux de participation de 92 %. En jumelant tous les dons des employés, nous avons pu remettre une somme record à Centraide. La barre est haute pour l’année prochaine, mais nous devons de contribuer à une cause si importante. »

8) Surgenor Automotive Group

Les employés du Surgenor Automotive Group offrent un service essentiel et ont continué de combler les besoins automobiles de leurs clients pendant le confinement. Malgré cette pression supplémentaire, ils continuent d’aider les personnes les plus vulnérables de leur communauté en organisant une campagne de charité en milieu de travail au profit de Centraide. Incapables d’animer des événements spéciaux et en ayant la moitié du temps, comparativement aux années précédentes, pour inspirer leurs collègues à faire un don, les membres motivés de l’équipe de collecte de fonds ont réussi à amasser 100 000 $. C’est toute une réalisation! Tous les employés des concessionnaires Surgenor à Ottawa continuent de collaborer pour faire changer la vie des gens dans le plus besoin.

9) CGI

CGI, comme de nombreuses autres entreprises, a dû organiser une campagne de charité entièrement virtuelle cette année. Le comité responsable de celle-ci a alors décidé d’effectuer une vente aux enchères dans le cadre de laquelle les participants pouvaient choisir le vice-président qui, selon eux, devait absolument participer au concours de tartes à la crème. Heureusement, les vice-présidents étaient très heureux de participer aux efforts de collecte de fonds virtuelle! Les six vice-présidents ont promis que s’ils réussissaient à amasser plus de 1 000 $, ils participeraient tous au concours de tarte à la crème. C’est pourquoi, après avoir amassé 1 140 $, les six vice-présidents ont reçu une tarte à la crème au visage, et ce, en ligne, devant de nombreux employés attentifs.

L’équipe a pu se détendre en ayant un après-midi de plaisir et de rires! CGI avait également demandé à Centraide de partager des témoignages de réussite et des renseignements à ses employés lors d’une séance de discussion ouverte où un célèbre chef de la collectivité expliquait comment faire des œufs brouillés à la perfection.

10) Innovapost

À l’approche de sa campagne, Innovapost se demandait s’il était possible d’organiser une campagne entièrement virtuelle et si les employés y participeraient. L’équipe de bénévoles dévoués, qui refusait de procéder autrement, savait une chose : le montant amassé pourrait être inférieur à la somme attendue, mais il est plus important que jamais de participer et de faire tout leur possible pour aider leur communauté.

Incapable d’animer certains des plus gros événements de collecte de fonds des années antérieures de façon virtuelle, l’équipe a choisi d’animer un peu moins d’activités de cette façon, mais de les rendre amusantes et interactives, et en permettant aux participants de remporter des prix. Les événements comprenaient entre autres une activité d’équipe de style Trivial Pursuit au moyen de Kahoot, une course au trésor virtuelle et en équipe, ainsi qu’un concours de costumes d’Halloween virtuel dans le cadre duquel les participants soumettaient des photos et les employés votaient pour leur préférée. L’un des événements les plus convoités? Des équipes de cadres qui se livrent bataille dans une série d’épreuves, comme empiler des dés sur un bâtonnet de sucette glacée ou trier des M&M’s® par couleur.

11) Police provinciale de l’Ontario

Depuis plusieurs années, le détachement de l’OPP servant la région de Lanark et la ville de Smiths Falls appuie le bureau local de Centraide de l’Est de l’Ontario en organisant un défi de tir de camion annuel. À cause de la COVID-19, un tel événement communautaire n’a pu avoir lieu cette année. Pour perpétuer la belle tradition du don en milieu de travail, le détachement a organisé une soirée virtuelle de jeux et de quiz, un barbecue extérieur pour les employés et un défi à l’interne. Les membres de l’OPP sont parmi les premiers à constater l’effet des dons à Centraide de l’Est de l’Ontario : ils aident les personnes vulnérables du comté de Lanark et de la ville de Smiths Falls, même en pleine pandémie.

12) Immigration et citoyenneté Canada

Immigration et citoyenneté Canada a organisé un imposant groupe de discussion sur la santé mentale. Celui-ci rassemblait des partenaires de Centraide et des personnes ayant maîtrisé des problèmes de santé mentale, tant pour éliminer les stigmates en matière de problèmes de santé mentale que pour amasser des fonds au profit des programmes offerts dans nos communautés.

13) Deloitte

Deloitte a organisé un défi virtuel en direct qui encourageait les employés à passer une journée dans les souliers d’une personne qui a accédé aux services de soutien communautaire. Deloitte expliquait ensuite aux participants le rôle de Centraide au sein de la communauté pendant la COVID-19, et encouragé les groupes à faire du bénévolat auprès de Centraide ou d’autres organismes à Ottawa.

Mentions spéciales :

Un certain nombre de milieux de travail, comme le campus de Pembroke du Collège Algonquin, la Banque de Montréal, la Banque TD, Accenture et la Société de recherche sociale appliquée, ont demandé à leurs employés de rédiger des lettres aux personnes âgées vulnérables.

La Banque TD et la Banque de Montréal ont aussi fait don d’articles, comme des provisions d’hiver et des produits hygiéniques pour les plus vulnérables, y compris les jeunes itinérants.

Tout comme les agences de services communautaires, les milieux de travail de notre région s’efforcent de trouver des façons novatrices de faire une différence dans la vie des gens dans le besoin.

Ces chefs de file locaux ne font pas que sensibiliser les gens aux enjeux et aux causes qui leur tiennent à cœur, ils espèrent aussi accroître leur engagement et surmonter les obstacles virtuels pour faire toute une différence dans leurs communautés, et ce, en rassemblant des équipes à un moment où nous cherchons tous à établir des liens.

Nous souhaitons remercier tous nos partenaires qui font de leur campagne de charité une priorité chaque année; ils en apprennent davantage sur les enjeux communautaires, sur l’effet positif que nous pouvons avoir ensemble, et sur l’important travail de Centraide.

Voyez comment votre milieu de travail peut faire toute une différence en donnant à Centraide.
CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

La date d’échéance pour l’impôt relative aux dons de bienfaisance pour 2020 approche à grands pas. C’est pourquoi nous avons fait équipe avec un expert de la Banque Scotia pour vous donner des conseils sur les dons effectués durant la période des Fêtes et tout au long de l’année.

M’abonner au bulletin d’information

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.