Un camp d’été peut préparer les enfants pour l’école

3 MIN READ

Un matin d’été caniculaire, un groupe d’environ 20 enfants s’est rassemblé dans une salle de classe bien éclairée après avoir joué une partie de basketball intensive dans l’aire de jeux. Aujourd’hui, ils construiront leurs propres feux de signalisation au moyen de carton et de gobelets en papier. La semaine dernière, ils utilisaient l’énergie de citrons pour allumer des ampoules DEL.

Ces enfants font partie du programme d’écart de performance dû aux vacances d’été financé par Centraide et animé par la maison communautaire Confederation Court Community House d’Ottawa. Tous les jours, pendant une période de six semaines au cours des mois de juillet et d’août, les enfants participent à une stratégie unique liée à l’apprentissage d’été. Celle-ci mélange activités pédagogiques à d’autres activités enrichissantes, comme les arts et l’activité physique.

À Ottawa, plus de 23 000 jeunes vivent dans la pauvreté.

Bon nombre de familles n’ont pas les moyens d’envoyer leur enfant à un camp d’été dispendieux qui leur apprend de précieuses connaissances pratiques et leur offre des expériences d’apprentissage enrichissantes. L’écart en matière de réussite scolaire peut ainsi s’accroître entre les enfants de foyers à faible revenu et les enfants de la classe moyenne, ce qui augmente aussi les risques de perte d’apprentissage au cours des vacances d’été.

Un endroit sécuritaire où aller

Grâce aux donateurs à Centraide, le programme d’écart de performance dû aux vacances d’été gratuit donne une chance aux enfants issus de familles à faible revenu de rester engagé et d’améliorer leurs réalisations pendant l’été. Ainsi, ils sont prêts à reprendre là où ils s’étaient arrêtés dès septembre.

Le programme comprend des initiatives comme STEAM, qui englobe des aspects des arts et de la science au moyen de diverses expériences. Les enfants participent également à des activités d’alphabétisation grâce aux visites hebdomadaires des bénévoles de la Bibliothèque publique d’Ottawa. Ils augmentent également leurs capacités d’apprentissage par l’entremise de l’activité physique.

« Ce qui est très spécial, c’est que nous rassemblons les enfants, les aidons à tisser de nouveaux liens et les encourageons à apprendre, dit Tayra-Lee Miller, coordonnatrice du programme d’écart de performance dû aux vacances d’été à la maison communautaire Confederation Court Community House. Nous faisons tout de façon amusante et stimulante. Ainsi, les enfants ne le réalisent pas, mais ils apprennent continuellement tout au long de l’été. »

Un besoin permanent

Sans l’accès abordable aux programmes d’été ou aux programmes parascolaires d’aide aux devoirs, d’activités récréatives ou d’aide sociale offerts tout au long de l’année scolaire, les jeunes des quartiers à risque d’Ottawa seraient plus susceptibles de décrocher de l’école, ce qui perpétue le cycle de la pauvreté.

Pour aider les jeunes d’Ottawa à réaliser leur plein potentiel, Centraide investit les dons dans des programmes et des initiatives qui préparent les enfants à la maternelle et qui leur offrent un endroit sécuritaire où aller après l’école pour jouer, apprendre et être eux-mêmes.

Chez Centraide, nous reconnaissons le vrai pouvoir de la défense des intérêts et des efforts communautaires. En 2007, nous avons uni nos efforts à ceux de la Ville d’Ottawa et de partenaires communautaires clés pour vous présenter le Programme des enfants et des adolescents, une stratégie visant à assurer le développement sain des enfants et des jeunes de tous les âges à Ottawa.

Depuis, nous avons continué de convoquer plus de 80 partenaires communautaires à l’initiative, ce qui pousse l’intérêt public à créer des quartiers plus forts par l’entremise de la croissance saine et positive des jeunes de notre ville.

Depuis 2011, grâce à l’aide de ses donateurs et de ses partenaires, Centraide a investi 11,3 millions de dollars dans des initiatives liées à l’éducation de la petite enfance et aux heures critiques, comme les camps d’été et les programmes parascolaires, mettant 83 827 enfants sur la voie de la réussite, tant à l’école que dans la vie.

Aidez-nous à donner aux jeunes d’Ottawa un endroit sécuritaire où aller après l’école pour jouer, apprendre et grandir.
CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

Cinq centres pour jeunes du comté de Lanark ont uni leurs forces afin d’offrir des activités en personne et virtuelles de grande qualité pendant la pandémie.

M’abonner au bulletin d’information

Obtenez des histoires de réussite directement dans votre boîte de réception! Demeurez à l’affût de l’effet positif de Centraide et de son actualité en vous inscrivant à notre bulletin d’information mensuel.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.