Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Yvonne demeure branchée grâce à Digital Equity Ottawa

Yvonne a toujours eu à faire du chemin avec son budget; l’accès Internet constitue pour elle et sa famille un service de base essentiel. 

Yvonne, qui souffre de sclérose en plaque, vit d’un revenu fixe et doit tout comptabiliser correctement. Elle a de la difficulté à joindre les deux bouts lorsqu’elle doit couvrir des dépenses imprévues. Bref, elle dépense la majeure partie de son budget sur des biens de première nécessité.  

« [Traduction libre] Je dépense la majeure partie de mon budget sur mes factures de services Internet, de téléphonie et de câble. Ces frais augmentent, mais mon revenu demeure le même. »

Au début de la pandémie, Yvonne a dû établir un budget non seulement pour des provisions mais aussi pour l’achat de masques, de désinfectant pour les mains, de gants et d’accessoires de nettoyage supplémentaires. Grâce à Libertel de la capitale nationale, elle n’a pas eu à faire de sacrifices; elle a obtenu un accès Internet abordable.  

L’accès Internet et à la technologie adéquate étaient essentiels à l’obtention de services en matière d’éducation, d’emploi, de soins de santé et d’engagement social, ainsi que d’autres services fondamentaux, pendant la pandémie. Centraide de l’Est de l’Ontario a investi dans Digital Equity Ottawa et appuyé le lancement de l’initiative afin de mieux comprendre les obstacles qui empêchaient les gens de participer pleinement à la vie de leur communauté pendant la pandémie et de mettre en œuvre des solutions pour les adresser.  

Yvonne a remarqué que Libertel de la capitale nationale, un partenaire de Digital Equity Ottawa, avait commencé à offrir ses services par l’entremise de Logement communautaire Ottawa dans le but d’aider les locataires à obtenir des services Internet abordables.  

« [Traduction libre] C’est comme ça que j’ai eu un accès Internet abordable, » dit Yvonne. 

Problème d’accès régional 

L’équité numérique veut dire que les personnes ont ce qui suit : un accès Internet abordable et de haute qualité, des dispositifs connectés, les capacités requises pour les utiliser en toute sécurité et une certaine aisance avec leur niveau de protection des renseignements personnels numériques.  

Les institutions sociales essentielles, y compris celles des secteurs du gouvernement, de l’éducation et de soins de santé, ont été forcées à passer au mode numérique pendant la pandémie. Les familles qui n’avaient pas une connexion Internet adéquate étaient encore plus marginalisées et déconnectées.   

Le manque d’accès Internet abordable est un problème répandu en Ontario et encore plus dans les communautés autochtones et rurales.  

« [Traduction libre] Deux choses déterminent si une personne peut se permettre une connexion Internet de qualité : où celle-ci vit et ce qu'elle est en mesure de payer. »

Au total, 99 % des centres urbains canadiens, comme à Ottawa, ont accès à une vitesse de connexion Internet recommandée par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). C’est le cas de 92 % des plus petites concentrations de populations, de 30 % des communautés rurales et de seulement 16 % des réserves autochtones. 

Les vitesses de connexion Internet en milieu rural canadien sont, en moyenne, dix fois plus lentes qu’en milieu urbain et la pandémie n’a que creusé cette fracture numérique. En avril 2020, les vitesses de connexion en milieu rural étaient douze fois plus lentes; plusieurs personnes vivant en milieu rural sont défavorisées lorsque vient le temps d’accéder à des services Internet de base.  

Collaborer pour améliorer l’accès numérique 

« [Traduction libre] Internet est devenu essentiel pendant la COVID, et plus de gens ont de la difficulté à l'obtenir. »

Digital Equity Ottawa est financé par Centraide et géré par Social Planning Council of Ottawa. Libertel de la capitale nationale, les conseils scolaires, les bibliothèques, la Ville d’Ottawa, Logement communautaire d’Ottawa, les centres de santé communautaire, ACORN d’Ottawa et Gatineau, ainsi que d’autres parties collaborent, par l’entremise de Digital Equity Ottawa, pour lutter contre la fracture numérique à Ottawa et dans l’est de l’Ontario.  

Pour mieux comprendre l’envergure, la diversité et la sévérité de la fracture numérique, Digital Equity Ottawa a interrogé plus de 200 familles de l’est de l’Ontario à propos des défis auxquels elles faisaient face, notamment en ce qui a trait aux vitesses de connexion Internet, à l’accès aux dispositifs et aux niveaux de littératie numérique.  

Ensemble, nous pris connaissance des différentes approches visant à résoudre ces enjeux continus, nous avons identifié celles qui étaient les plus efficaces et avons formulé des solutions qui améliorent réellement le sort des familles vulnérables de nos communautés.  

« [Traduction libre] Centraide nous a permis d’aider les personnes dans le besoin pendant la COVID-19; nous avons remis des dispositifs, formé des familles et offrir du soutien en matière de connectivité. Cette dernière est primordiale, car les familles sont déconnectées de leur communauté. Nous avons pu en garder plusieurs en ligne ou améliorer leur connectivité de façon sécuritaire. »

Depuis la formation de Digital Equity Ottawa, nous avons appuyé des familles dans le besoin en distribuant des dispositifs électroniques, en offrant des forfaits Internet subventionnés aux locataires de logements communautaires, en dispensant une formation de soutien en littératie numérique aux familles dans le besoin et, dans certains cas, en administrant un soutien financier pour couvrir les coûts d’Internet mensuels.  

Pour Yvonne, des coûts de services Internet inférieurs et réguliers sont synonymes de « moins de stress pour faire réparer l’auto, et des aliments plus frais dans le frigo. » 

« [Traduction libre] C’est une sorte d’uniformité pour moi. Mon statut socioéconomique est pris en considération plutôt qu’ignoré. J’ai l’impression qu’on me traite de façon équitable. »

Un avenir mieux connecté 

Les dépenses imprévues font partie de la pandémie. Toutefois, les personnes vivant d’un faible revenu ou d’un revenu fixe, comme Yvonne, ne devraient pas avoir à choisir entre mettre de la nourriture sur la table et payer une facture de services Internet plafonnée pour assurer la présence scolaire virtuelle de leur enfant.  

L’une des priorités de Centraide depuis le début de la COVID-19 est d’assurer une reprise économique plus équitable de sorte que tous les membres de nos communautés puissent prospérer. Nous pouvons éliminer les obstacles en matière d’inclusion dans nos communautés en assurant, entre autres, un accès Internet abordable, équitable, fiable et rapide.  

« [Traduction libre] L’équité numérique, pour moi, c’est d’être sur le même pied d’égalité, peu importe notre revenu, notre état ou l’endroit où nous vivons. Bref, mon accès Internet doit être aussi bon que celui des autres. »

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Share
Tweet
Post
Email

Histoires semblables

M’abonner au bulletin d’information

Obtenez des histoires de réussite directement dans votre boîte de réception! Demeurez à l’affût de l’effet positif de Centraide et de son actualité en vous inscrivant à notre bulletin d’information mensuel.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.