Embauche Immigrants Ottawa : L’annonce provinciale est une étape vers l’élimination des obstacles

Depuis des années, Embauche Immigrants Ottawa (une initiative de Centraide de l’Est de l’Ontario) préconise des mesures pour éliminer les obstacles systémiques et les défis auxquels font face les immigrants qualifiés lorsqu’ils entrent sur le marché du travail canadien. L’annonce du gouvernement de l’Ontario d’éliminer l’exigence d’expérience de travail pour plus de 30professions réglementées et métiers spécialisés, comme l’ingénierie, le droit, la comptabilité et l’architecture, est une étape bien accueillie pour assurer un processus plus rapide pour les nouveaux arrivants en Ontario afin qu’ils puissent trouver un emploi, s’établir dans leur communauté et bâtir une vie prospère. 

Cependant, nous pouvons et nous devons en faire plus.

Les nouveaux arrivants au Canada ont depuis longtemps des problèmes avec des exigences injustes en matière d’expérience de travail au Canada, des tests linguistiques répétitifs et coûteux et des délais de traitement déraisonnables. Les réformes proposées feront une énorme différence dans la maximisation des talents et du potentiel des immigrants dans la population active de l’Ontario. Ces changements devraient être étendus à d’autres professions et métiers qui ne figurent pas sur cette liste.

« Nous avons peut-être un candidat parfait dans un domaine particulier [mais] notre main-d’œuvre perd l’occasion d’exploiter les compétences qu’elle possède. »

Henry Akanko, directeur d’Embauche Immigrants Ottawa (EIO), s’entretient avec CBC News Ottawa

Bien que le projet de loi soit axé sur les professions et les métiers réglementés, il arrive souvent que les immigrants qualifiés dans des professions non réglementées se heurtent également à ces obstacles. Cette question est très répandue et va bien au-delà de la liste proposée. De plus, alors que nous continuons de lutter contre la pandémie de COVID-19 et au-delà, il faut en faire davantage pour remédier à une grave pénurie de professionnels de la santé. 

«Nous savons que les immigrants viennent au Canada pour améliorer leur sort. Ils travaillent fort, ils sont prêts à travailler et ils veulent avoir l’occasion de travailler. Le travail que nous faisons tous consiste à éliminer les obstacles pour leur permettre de trouver des emplois intéressants et d’être rémunérés pour les services productifs qu’ils fournissent. Notre communauté est meilleure, leur situation personnelle est meilleure et, au bout du compte, tout le monde y gagne.» – Henry Akanko, directeur, EIO, lors du Rob Snow Show de CityNews Ottawa. 

Pour que ce projet de loi réussisse, l’éducation et le soutien des employeurs seront essentiels afin d’assurer que ce nouveau processus fonctionne, pour tout le monde. Les nouveaux arrivants ont tant à offrir au marché du travail, y compris leurs valeurs, leur engagement et leur détermination à réussir. 

Nous en profitons tous lorsque les immigrants qualifiés de notre communauté occupent des postes qui correspondent à leurs compétences. 

Pour écouter toute la conversation avec le directeur d’EIO, Henry Akanko, lors du Rob Snow de CityNews Ottawa, veuillez cliquer ci-dessous (en anglais seulement). 

Veuillez cliquer ici pour lire l’article de CBC News Ottawa (en anglais seulement). 

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

Le 19 octobre, des dirigeants d’entreprises, d’organismes à but non lucratif, de gouvernements et d’autres intervenants se sont réunis pour découvrir des outils permettant d’assurer une reprise économique plus inclusive et équitable après la COVID-19.

M’abonner au bulletin d’information

Obtenez des histoires de réussite directement dans votre boîte de réception! Demeurez à l’affût de l’effet positif de Centraide et de son actualité en vous inscrivant à notre bulletin d’information mensuel.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.