Menu

Inspirer la confiance

5 MIN READ

Tout au long de son enfance, Penelope dit qu’elle n’a jamais pu tout à fait s’identifier à ses trois frères. En tant que femme transgenre, elle a passé la majeure partie de sa jeunesse à cacher qui elle est réellement sous des vêtements qui n’exprimaient pas sa véritable identité.

Ce n’est que lorsqu’elle a pris contact avec les gens du centre local Kind Space d’Ottawa, qu’elle affirme avoir commencé à se sentir bien dans sa peau, à l’aise et beaucoup plus optimiste quant à l’avenir. À l’heure actuelle, le centre collabore avec Centraide Ottawa dans le cadre d’un projet spécial visant à appuyer les jeunes de la communauté LGBTQ+.

« Il y a quelques semaines, ma mère me disait qu’elle avait toujours voulu avoir une fille, dit-elle. Je lui ai répondu : me voici, je suis simplement très en retard. »

A photo of Penelope in a library standing in front of a rainbow flag wearing a blue beret.

Après être sortie du placard il y a deux ans, Penelope dit que sa famille et quelques-uns de ses amis ont accepté son identité. À l’école, d’autre part, certains n’ont pas réagi de la même manière, dit-elle.

« Je n’irais pas jusqu’à dire que j’étais l’élève la plus populaire, mais les gens savaient qui j’étais. Plusieurs d’entre eux ne voulaient plus rien avoir affaire avec moi une fois que je me suis affirmée », dit-elle en se remémorant la fois où un groupe a essayé de la menacer et de l’intimider dans le couloir.

Bien que Penelope adore porter des robes et des vêtements féminins, elle a dû faire face à certains défis quand elle a commencé à s’exprimer par le biais de ses vêtements.

« La première fois que j’ai porté des leggings à l’école, les gens me fixaient du regard. Un jour, un membre du personnel enseignant m’a dit que je rendais les autres femmes mal à l’aise », dit-elle. Toutefois, malgré ces commentaires, elle affirme s’être sentie si jolie dans sa robe et ses talons de 7 pouces à son bal de finissants et sa remise des diplômes de la douzième année.

Ajoutez votre titre ici

Au début de sa transition, Penelope affirme que le processus était difficile parce qu’elle ne connaissait pas les ressources locales disponibles pour l’aider. C’est alors qu’elle a cherché en ligne et qu’elle a trouvé Kind Space; un centre qui offre des activités et des événements où les gens peuvent se réunir et célébrer la communauté LGBTQ+ à Ottawa.

Tous les mercredis et jeudis soirs, le centre organise des rassemblements sociaux pour appuyer et célébrer les gens de toutes les identités de genre et orientations sexuelles. Après avoir participé à leur événement du vendredi soir « Café Q », Penelope dit avoir rencontré plusieurs personnes très accueillantes.

Le 21 juillet 2019, Kind Space a tenu une réception de lancement pour inaugurer son projet Affirm. Il s’agit d’un projet de recherche d’un an, appuyé par Centraide Ottawa, qui aide les jeunes transgenres et les jeunes ayant diverses identités de genre à se procurer des vêtements qui leur permettent d’affirmer leur identité de genre.

En aidant les jeunes en transition à se procurer des vêtements qui correspondent à leur véritable identité, le projet vise à évaluer le rôle et l’effet des vêtements dans le renforcement de la confiance en soi et la diminution de l’anxiété, la dépression et la dysphorie de genre.

« Selon moi, les vêtements font partie de notre identité », dit Penelope en soulignant l’importance des vêtements pour la personne LGBTQ+. « Les vêtements devraient nous faire sentir bien dans notre peau et bâtir la confiance en soi. »

Penelope next to the ‘Wall of Happy’, pointing at a photo of her in her new clothes, thanks to Affirm Project.
Penelope devant le « Mur des heureux », pointant du doigt une photo d’elle portant les nouveaux vêtements qu’elle s’est procuré grâce au projet Affirm.
Penelope with a collection of clothes that will be featured at the next Affirm Project clothing swap.
Penelope avec des vêtements qui seront distribués lors du prochain échange de vêtements du projet Affirm.

Penelope décrit la réception de lancement comme un gros échange de vêtement auquel ont assisté une trentaine de personnes. Tous les participants ont choisi des vêtements qui leur correspondaient dans une pièce remplie d’énergie dynamique, positive et vibrante, se souvient-elle.

« J’essayais une belle tenue, puis je sortais la montrer et tous les participants s’extasiaient. J’étais très reconnaissante d’être entourée de tous ces gens fantastiques, dit-elle en ajoutant qu’elle se sent comme dans une famille à Kind Space. Je me sens beaucoup plus heureuse et assurée depuis l’échange de vêtements. »

Quand une nouvelle garde-robe mène à la confiance en soi et à un emploi

Selon Penelope, le fait de porter des vêtements qui correspondent à sa véritable identité aura d’autres effets, en plus de renforcer sa confiance en soi. Elle croit que l’employabilité est un autre facteur qui sera influencé par le projet Affirm.

« Je peux affirmer avec certitude que les vêtements que je me suis procurés grâce au projet Affirm m’aideront à décrocher un emploi », dit-elle en ajoutant que cette nouvelle assurance y sera pour quelque chose

À mesure que le projet prend de l’ampleur, Penelope dit qu’elle a hâte de participer au prochain échange de vêtements et elle espère que le projet sera éventuellement reconnu partout à Ottawa. Forte de sa nouvelle assurance, Penelope espère un jour animer un atelier éducatif sur la communauté LGBTQ+.

Lorsqu’elle animera son atelier, elle pourra porter avec assurance les robes qu’elle aime, tout en étant entourée d’un réseau de gens bienveillants à Kind Space. Elle dit déjà voir une grande amélioration dans la façon dont elle choisit de se vêtir aujourd’hui, en comparaison avec la manière dont elle le faisait à l’école secondaire quand elle commençait à peine à explorer son identité.

« Kind Space (Espace bienveillant) – le nom le dit. Les gens sont tellement bienveillants ici. Grâce à eux, je me sens heureuse d’être moi. Ils font en sorte que j’ai envie de continuer à aller de l’avant, aussi vite que je peux, et de ne pas arrêter », dit-elle en ajoutant que son trajet en vélo de 30 minutes en vaut bien la peine.

A photo of Penelope sitting on a couch talking with a friend.

Centraide Ottawa est fier d’appuyer des programmes qui aident les enfants, les jeunes et les familles de la communauté LGBTQ+ tout au long de leur parcours vers la fierté. Nous promouvons et soutenons des initiatives en faveur de la justice sociale au sein de notre ville, qui appuient la diversité, l’inclusion et le sens d’appartenance tout en luttant contre l’homophobie, la transphobie, la discrimination et d’autres obstacles empêchant les gens de la communauté LGBTQ+ d’atteindre leur plein potentiel.

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

Charlie et Warner sont de meilleures amies. Ensemble, elles défendent les droits des personnes LGBTQ+ et s’expriment sur ce que c’est d’être transgenre.

M’abonner au bulletin d’information

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.