Crise sur crise : le convoi fait des ravages dans le secteur des services sociaux épuisés

4 MIN READ

Deux ans après le début de la pandémie, nous vivons une autre situation de crise.

Le convoi occupe les rues d’Ottawa depuis maintenant 21 jours et empêche les agences de première ligne d’offrir des services essentiels aux personnes les plus vulnérables de nos communautés.   

Centraide de l’Est de l’Ontario et 37 partenaires de services sociaux collaborent pour soutenir le personnel, les clients et les clientes qui continuent de faire face à des niveaux élevés de traumatismes, d’angoisse et d’anxiété en raison du convoi tout en continuant de traverser la pandémie mondiale. 

Au cours des dernières semaines, nous avons eu des conversations instructives avec nos partenaires qui œuvrent au centre-ville ou à proximité de celui-ci. Nous avons appris ce qui suit : 

  • les personnes marginalisées et vulnérables, ainsi que les personnes qui les appuient, se font quotidiennement harceler par les participants et les participantes au convoi;  
  • les personnes à mobilité réduite vivant au centre-ville sont à présent isolées; 
  • l’accès aux aliments et aux services sociaux est de plus en plus difficile en raison du manque de services de transport au centre-ville;  
  • les résidents et les résidentes craignent être confrontés par les participants et les participantes au convoi s’ils franchissent le seuil de leur demeure ou refuge; 
  • La demande de service augmente en raison du convoi; nos partenaires manquent d’effectif et de ressources financières. 

« [Traduction libre] Nous sommes submergés par le nombre d’appels liés aux paniers alimentaires d’urgence. Des personnes âgées confirment ne pas avoir mangé pendant des jours, car elles ont peur de quitter leur demeure. »

Monique Doolittle-Romas, directrice administrative, The Good Companions

« [Traduction libre] Nos trois sites du centre-ville sont sévèrement touchés. Nous avons dû fermer les portes de notre halte-accueil et renforcer la sécurité ailleurs. Nous avons payé des chambres d’hôtel pour les membres de notre personnel et leurs avons offert des services de soutien supplémentaires. »

Joanne Lowe, directrice administrative, Bureau des services à la jeunesse d’Ottawa

« [Traduction libre] Les attentes liées à une résilience sans fin coûte cher. Nous savons que la capacité de notre secteur est limitée. Les personnes les plus vulnérables des quartiers d’Ottawa sont des plus touchées par ce convoi. Nous sommes épuisés, mais nous continuons d’aller de l’avant, car les femmes et les personnes aux diverses identités de genre vivant dans l’itinérance se fient sur nous. »

Sarah Davis, directrice administrative, Cornerstone Housing for Women

Nos partenaires ont l’habitude d’aider les gens en situation de crise, mais ils n’ont pas la capacité de lutter contre la violence qui se trouve à leurs portes. 

Tout comme la pandémie, le convoi affecte chaque personne différemment : les personnes Autochtones, les membres des communautés noires et racialisées, les femmes vulnérables, les personnes âgées et les personnes handicapées sont plus susceptibles d’être ciblés par la violence et de se buter à des problèmes de santé mentale. 

Nos partenaires offrent des services essentiels qui comprennent des services de soutien en santé mentale, des programmes de travail de rue, des paniers alimentaires pour les personnes âgées, des soins à domicile pour les personnes handicapées, des refuges pour les femmes victimes de violence, des refuges pour les jeunes et plus encore. Ces fournisseurs de services sont déjà à bout de souffle en raison de la hausse de la demande et des pressions en matière de capacité liée à la pandémie.  

« [Traduction libre] Nos partenaires s’engagent à aider les personnes les plus vulnérables de notre ville, peu importe les circonstances. Nous devons à présent unir nos forces, parler d’une même voix et agir en s’appuyant les uns les autres pendant cette autre situation de crise communautaire. »

Michael Allen, président et chef de la direction, Centraide de l’Est de l’Ontario

Centraide joue un rôle important auprès des personnes les plus vulnérables de notre région et des fournisseurs de services qui les appuient, notamment en assurant leur sécurité et la continuité des services essentiels.  

« [Traduction libre] Le bien-être de notre communauté est à risque et se détériore rapidement, affirme Michael Allen. Centraide adopte une approche multidimensionnelle qui donnera du répit aux partenaires touchés et à leurs clients et clientes, maintenant et à l’avenir. » 

Centraide offrira, dans le cadre d’efforts immédiats, un investissement initial de 50 000 $ qui permettra de couvrir les dépenses impromptues, y compris les frais de sécurité des locaux, les coûts liés aux paniers alimentaires et à leur livraison, les frais de location de chambres d’hôtel, ainsi que les services de transport pour les clients, les clientes et le personnel. 

Nous continuerons de servir de porte-parole pour nos partenaires, y compris ceux qui offrent des services de soutien en santé mentale immédiats et d’autres services d’aiguillage, comme le 211 et le Centre de détresse d’Ottawa et région. 

Entretemps, dans le cadre d’une réponse collective, le 211 utilise ses ressources pour favoriser l’accès aux aliments et aux services de livraisons, ainsi qu’aux services sociaux essentiels aux résidents et résidentes de la région 

Centraide et ses partenaires participent activement à un dialogue ouvert avec les hauts fonctionnaires de la ville d’Ottawa et siègent au Groupe de travail sur les besoins humains. Nos partenaires, quant à eux, nous expliquent à quel point le convoi continue de nuire à la prestation de services sociaux offerts aux membres de la communauté. Nous collaborons pour combler les écarts et trouver des solutions, notamment en matière de sûreté et de sécurité. 

Centraide appuie les agences de première ligne de sorte qu’elles puissent continuer de combler les besoins croissants, comme offrir du soutien et du répit au personnel, déployer des ressources pour solliciter la participation de bénévoles et améliorer les capacités en matière de communication et de collaboration des organisations affectées. 

Centraide et ses partenaires facilitent collectivement la planification des répercussions à long terme engendrées par ce convoi en assurant la présence de ressources en matière de santé mentale et de bien-être visant à adresser les expériences de haine et de violence traumatisantes auxquelles les gens font face. De plus, nous cherchons à renforcer la capacité du secteur de sorte qu’il puisse offrir à nouveau des services, mettre de nouvelles mesures de sécurité en œuvre et appuyer la résilience du personnel et des bénévoles.

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Share
Tweet
Post
Email

Histoires semblables

M’abonner au bulletin d’information

Obtenez des histoires de réussite directement dans votre boîte de réception! Demeurez à l’affût de l’effet positif de Centraide et de son actualité en vous inscrivant à notre bulletin d’information mensuel.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.