Elles Centraide investit dans la réponse de Centraide en réaction à la COVID-19

La semaine dernière, les membres du mouvement Elles Centraide de Centraide de l’Est de l’Ontario ont uni leurs forces pour appuyer les femmes qui ont des difficultés, ainsi que leur famille, à mesure que notre communauté est au prise avec la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).

Ce groupe de femmes ont investi des fonds pour aider les femmes victimes de violence et les familles confrontées à des insécurités alimentaires, soit des problèmes qui se sont aggravés avec la pandémie de la COVID-19.

L’investissement de 30 000 $ aidera environ 250 femmes et leur enfant vivant dans des refuges pour femmes victimes de violence dans les communautés de Prescott et Russell, d’Ottawa, ainsi que des comtés de Lanark et de Renfrew. Les fonds permettront aux femmes d’avoir accès à de la technologie et des renseignements, à du counseling, à de l’équipement de protection individuelle, à de la nourriture et aux nécessités de base, ainsi qu’à d’autres ressources générales tout en demeurant, elles et leur famille, en santé et en sécurité.

Pour la toute première fois, les membres du mouvement investissent de façon commune dans les quatre régions de Centraide de l’Est de l’Ontario. Il s’agit là de la véritable force d’Elles Centraide.

Pour avoir un effet encore plus palpable dans la vie des femmes vulnérables, Joan Highet, présidente du mouvement Elles Centraide, a mis les membres du mouvement au défi : approfondissons notre approche un peu plus pour nous assurer que personne n’est laissé pour compte pendant la pandémie de la COVID-19.

« J’ai fait un don en la mémoire de ma mère, qui est décédée il y a un peu plus d’un an. Je ne peux pas m’imaginer la voir isolée ou se préoccuper du genre de problèmes que ces mères doivent affronter. »

Joan Highet, présidente du mouvement Elles Centraide

Les dons supplémentaires des membres d’Elles Centraide seront investis dans des cartes-cadeaux de 100 $, permettant aux femmes à risque de leur quartier, confrontées à un problème d’insécurité alimentaire, de faire leur épicerie pendant la pandémie.

Toute femme qui réussit a tiré parti des efforts de femmes qui l’appuient.

Les membres du mouvement Elles Centraide mettent à profit temps, talent et fonds pour autonomiser les femmes de notre communauté. Elles font également en sorte que les femmes vulnérables et leur famille ont une chance égale de vivre une vie prospère.

Généralement, les membres d’Elles Centraide mettent leurs ressources en commun pour remettre des subventions d’action communautaires visant à réduire l’isolement social, à accroître la sécurité et la cohésion sociale, puis autonomiser les femmes à devenir des actrices de changement dans leur quartier.

Lorsque l’Organisation mondiale de la Santé a déclaré une pandémie mondiale en réaction à la COVID-19 au début du mois de mars, il est devenu évident que les besoins de la communauté changent rapidement. Après un vote quasi-unanime, les membres d’Elles Centraide ont accepté d’utiliser les fonds de la subvention d’action communautaire de cette année et d’aider les femmes de l’est de l’Ontario victimes de violence ou qui ont plus de difficultés en raison de la COVID-19.

Nous ne sommes pas tous en sécurité à la maison.

La pandémie, pour certaines femmes et certains enfants, n’accorde aucun répit de la violence. En effet, ces gens ont moins d’occasions de communiquer avec leurs amis, leur famille ou les services de soutien lorsqu’ils ont besoin d’aide. Les organismes partenaires ont constaté une augmentation de la violence domestique en cette période difficile, en plus d’un déclin de la santé mentale des gens. En effet, plusieurs familles vivent dans des espaces restreints, toujours en présence des autres.

En raison des normes d’éloignement physique, les femmes qui ont besoin d’aide ont de la difficulté à le demander, à quitter un foyer à risque et à trouver un sentiment de sécurité auprès de leur famille.

Les femmes et les enfants fuyant la violence qui se retrouvent déjà dans des refuges ont de la difficulté à s’isoler. En effet, les refuges ont dû mettre en œuvre un horaire pour les espaces restreints, la cuisine commune et les aires publiques. Ils ont également dû offrir l’éducation des jeunes en ligne, puis du counseling à distance.

Depuis plusieurs semaines, Centraide de l’Est de l’Ontario anime un groupe de discussion comprenant des autorités de santé publique, des municipalités, des agences de services sociaux de première ligne, des partenaires commerciaux et bon nombre d’autres intervenants. Les participants ont cerné un besoin particulier : appuyer les femmes victimes de violence. Les membres d’Elles Centraide peuvent alors clairement déterminer la meilleure façon d’investir leurs dons pour aider les femmes vulnérables.

Grâce à la générosité des membres d’Elles Centraide, d’autres femmes en difficulté ne sont pas laissées pour compte en cette pandémie de la COVID-19.

Des femmes à l’appui d’autres femmes

Elles Centraide est une initiative adaptée aux femmes qui souhaitent mieux comprendre les enjeux auxquels notre communauté fait face et voir l’effet direct de leur don.

Les membres pourront établir des liens avec un réseau de femmes altruiste qui partagent soutien, expertise et ressources pour améliorer la vie des femmes vulnérables de notre communauté.

Devenez membre de votre section locale pour faire partie d’un mouvement national, voire international, comptant plus de 75 000 femmes, résidant dans 165 communautés étendues dans six pays.

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

La façon dont nous faisons face à la chaleur a changé depuis l’arrivée de la COVID-19, fini le temps où l’on pouvait accéder facilement à la piscine communautaire ou passer nos journées à la plage. N’ayant nulle part où aller pour se rafraîchir lorsque les ventilateurs ne suffisent pas, comment les communautés vulnérables font-elles face à la chaleur de cet été?

M’abonner au bulletin d’information

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.

Aidez les plus vulnérables à mesure que nous prévenons la propagation de la COVID-19.