Imaginons un meilleur avenir post-pandémie

La COVID-19 n’a fait qu’aggraver de grandes disparités dans nos communautés. Le taux d’infection à la COVID-19 est presque deux fois plus élevé dans les quartiers où l’on trouve un plus grand nombre de personnes pauvres, de personnes racialisées et de nouveaux arrivants que dans la population générale d’Ottawa. Les répercussions historiques des institutions qui ne servent pas équitablement les personnes racialisées, les personnes handicapées, les peuples autochtones et autres, signifient que les crises frappent plus durement ces populations.  

Et c’est à nous tous d’en assumer les coûts financiers, culturels et sociaux.   

Nous savons qu’une personne handicapée sur six vit sous le seuil de pauvreté. Dans certains quartiers d’Ottawa, jusqu’à 30 % des personnes vivent avec un faible revenu. Le taux d’emploi des Autochtones est inférieur de plus de 10 % à celui des groupes non autochtones et des minorités non visibles. 

Bien que cela soit vrai, nous entrons également dans une décennie d’investissements records dans nos communautés. Au cours des 10 prochaines années, Ottawa peut s’attendre à des investissements de plus de 12 milliards de dollars dans des projets d’infrastructure : Les étapes 2 et 3 du TLR, l’Hôpital d’Ottawa, la nouvelle Bibliothèque publique d’Ottawa, sans compter les milliards de dollars qui sont dépensés chaque année.    

Nous avons des choix à faire : allons-nous revenir graduellement à la façon dont nous faisions des affaires et créons des relations avant la COVID-19, laissant pour compte bon nombre de gens, ou bien allons-nous réinventer nos communautés pour qu’elles soient plus équitables pour tous?   

  • Imaginez que nous puissions saisir ce moment pour combler l’écart en matière d’emploi entre les personnes valides et les personnes handicapées en fixant des objectifs d’emploi équitables.  
  • Imaginez que nous puissions combler l’écart de richesse entre les peuples autochtones et les colons canadiens en investissant dans des entreprises appartenant à des autochtones.  
  • Imaginez que les résidents puissent récolter les fruits des nouveaux projets de développement dans leurs quartiers parce que nos chaînes d’approvisionnement se procurent biens et services localement.    

Le 19 octobre, Centraide de l’Est de l’Ontario a réuni plus de 120 organismes clés, leaders communautaires, représentants du gouvernement, entreprises et autres au Sommet sur la croissance inclusive et la reprise économique de l’est de l’Ontario. Lors de cet événement, organisé par RBC, les participants ont discuté des outils que nous pouvons utiliser pour faire de ces aspirations, et de bien d’autres, une réalité.  

Lorsque nous achetons des produits locaux, lorsque nous créons des milieux de travail inclusifs, lorsque nous embauchons des membres de groupes sous-représentés sur le marché du travail et, surtout, lorsque nous travaillons ensemble dans une optique de justice sociale, nous pouvons réduire les inégalités pour les groupes marginalisés, réparer les relations et reconstruire les systèmes qui créent la prospérité.  

C’est ce que l’on appelle l’accroissement de la richesse communautaire, et nous pensons qu’il s’agit de l’un des principaux outils que nous pouvons utiliser pour progresser vers des communautés plus fortes et plus saines où chacun peut s’épanouir.  

Voici les sujets abordés lors du sommet : 

Le rôle du marché dans l’accroissement de la richesse communautaire

Le conférencier principal, David LePage, fondateur et associé directeur de Buy Social Canada, a ouvert le bal en expliquant le concept de marché à valeur sociale et la manière dont il diffère de nos systèmes économiques actuels.  

Lorsque nous achetons et vendons des biens et des services, nous échangeons de la valeur. Et lorsque nous évaluons la manière dont l’achat de ces biens et services peut contribuer à améliorer notre communauté, en plus de leur coût et de leur qualité, nous pouvons renforcer le tissu social de nos communautés et créer des occasions pour tous.  

« [Traduction libre] C’est un parcours. Ce n’est pas simple et ce n’est pas toujours un parcours facile. Mais lorsque nous assemblons ces pièces, nous pouvons créer un marché de la valeur sociale. Où et quand commence votre parcours? »

- David LePage, Buy Social Canada

Concepts clés ↓

Accroissement de la richesse communautaire : Une approche du développement économique centrée sur l’être humain, qui replace la richesse dans l’économie locale et confie le contrôle et les bénéfices à la population locale.

Valeur sociale : L’incidence d’une activité sur une collectivité ou des individus au sein de la collectivité. Il peut s’agir de résultats tels qu’une augmentation de l’emploi et du développement des compétences, des salaires décents, une réduction de l’incidence sur l’environnement, l’équité et le bien-être général de la collectivité.

Établissement phare : Grands établissements publics ou à but non lucratif qui sont géographiquement liés à la communauté qu’elles servent. Il peut s’agir d’organismes tels que des hôpitaux, des commissions scolaires, des universités, des administrations municipales, etc.

David semploie également à détruire les mythes liés à l’accroissement de la richesse communautaire: 

MYTH
FAIT
« Nous diminuons la qualité de notre travail lorsque nous achetons auprès d’entreprises sociales. »
L’accroissement de la richesse communautaire ne signifie pas que nous renonçons à la qualité et au coût : cela signifie simplement que nous ajoutons la prise en compte de l’incidence sociale de nos achats.
« Les gouvernements ne peuvent pas avoir recours à l’approvisionnement social à cause des réglementations et des ententes commerciales. »
Vous n’êtes peut-être pas en mesure de limiter qui soumissionne lors des achats, mais vous pouvez ajouter des résultats de valeur sociale à vos objectifs.
« Il faudrait dépenser plus pour créer de la valeur sociale. »
À mesure que plus d’entreprises créent de la richesse communautaire, il est de plus en plus évident que la valeur sociale peut entraîner des économies, et non une augmentation des coûts.

Imaginez: Un grand événement sportif arrive en ville. Les organisateurs savent quils auront besoin de 100 bouquets de fleurs à offrir aux entraîneurs et aux athlètes dans le cadre de lévénement. Ils ont le choix de se procurer ces bouquets auprès dune grande jardinerie de lextérieur de la ville, qui a déjà fourni des fleurs pour des événements similaires, ou auprès dun fleuriste local qui emploie des personnes souffrant de déficience intellectuelle. Les deux entreprises offrent leurs services à un coût compétitif. En choisissant lentreprise sociale locale, les organisateurs de lévénement sportif soutiennent lemploi significatif de personnes marginalisées, un lien fort avec la communauté où se déroule lévénement, le développement économique local et un événement fantastique. Il sagit là de l’accroissement de la richesse communautaire.   

Des champions en action

De nombreuses entreprises, établissements phares et gouvernements ont déjà commencé à accroître la richesse communautaire par leurs pratiques commerciales, créant ainsi une demande de valeur sociale. Les organismes suivants ont abordé le sujet de la croissance de la valeur sociale.  

Cameron Love, président et chef de la direction de L’Hôpital d’Ottawa  

Les plans du nouveau campus Civic de L’Hôpital d’Ottawa (L’HO) sont en cours. Ce projet de 3 milliards de dollars transformera les soins de santé et entraînera une croissance économique massive, une croissance communautaire et la création d’emplois. Cela signifie que l’équité et l’inclusion seront au cœur des préoccupations de L’HO lorsqu’il embauchera pour construire le campus et le doter en personnel au cours des prochaines années.  

Cameron a parlé de la façon dont la COVID-19 a mis en lumière l’énorme incidence des déterminants sociaux de la santé (l’emploi, l’éducation, la race, etc.) sur la façon dont les différentes communautés et les différents groupes ont vécu la pandémie.  

En gardant ces enseignements à l’esprit, M. Cameron a noté que la construction du nouvel hôpital a le potentiel de s’attaquer à certaines de ces disparités en donnant la priorité à l’embauche de personnes autochtones, de femmes, de Néo-Canadiens, de personnes handicapées et d’autres groupes marginalisés.  

« [Traduction libre] En tant que l’un des plus grands employeurs et leaders des soins de santé dans cette ville, comment pouvons-nous jouer un rôle beaucoup plus important du point de vue de la responsabilité sociale? Il est essentiel de bâtir un système de soins de santé plus solide, de soutenir l’économie locale et de faire d’Ottawa une ville prospère et inclusive pour tous. »

— Cameron Love, L’Hôpital d’Ottawa

Approvisionnement social : Acheter des biens, des services ou des infrastructures qui contribuent au bien-être et à la résilience de la communauté. Il peut s’agir d’acheter des biens et des services à des fournisseurs qui présentent un avantage social ou d’intégrer des objectifs en matière d’emploi dans les contrats d’infrastructure ou d’approvisionnement.

Acheter/magasiner local : En soutenant les entreprises locales, l’acheteur crée des emplois locaux, renforce l’esprit d’entreprise, préserve le caractère local et maintient la richesse au sein de la collectivité.

Entreprise sociale : Une entreprise créée dans le but principal de réaliser une mission sociale, culturelle ou environnementale. Les entreprises sociales génèrent leurs propres revenus et réinvestissent les bénéfices dans leur mission.

Ententes de bénéfices communautaires : Ententes spécifiques, exécutoires et négociées entre les responsables de projets de développement, les gouvernements et les membres ou groupes de la communauté qui visent un résultat positif pour la communauté.

Jennifer McCabe, analyste commerciale des services d’approvisionnement, Ville d’Ottawa 

Jennifer a rédigé une récente stratégie d’approvisionnement social pour la ville d’Ottawa. Elle a commencé par faire remarquer que le « quoi » et le « pourquoi » de l’accroissement de la richesse communautaire sont faciles à cerner, mais que le « comment » n’est pas toujours clair. Jennifer a souligné que le fait de ne pas savoir comment s’y prendre ne devrait pas nous empêcher de tenter l’expérience. 

  

Elle a insisté sur le fait que le leadership et la mise en œuvre sont tous deux importants pour l’approvisionnement social et l’accroissement de la richesse communautaire. Des outils comme les règlements et les politiques aident les employés à réaliser l’action d’approvisionnement social, mais la vision et l’orientation stratégique des leaders organisationnels en font une priorité.  

En tant qu’administration municipale qui dépense des fonds publics pour acheter des services publics, il est important de mesurer les objectifs durables et sociaux, car ils ont une incidence directe sur la communauté. Jennifer a reconnu que le parcours de l’approvisionnement social pour la Ville d’Ottawa continuera d’évoluer au fur et à mesure qu’elle identifiera les points sensibles et les occasions d’amélioration. 

Nadim Ladha, partenaire d’affaires en ressources humaines, RBC  

« [Traduction libre] Contribuer à la réussite des clients et à la prospérité des collectivités » est l’énoncé de mission de RBC, et Nadim fait remarquer que cela fait de l’incidence sociale une partie importante du travail de la banque.  

Le programme de diversité des fournisseurs de RBC est une facette de l’accroissement de la richesse communautaire qui aide à uniformiser les règles du jeu pour les diverses entreprises. Les entreprises qui travaillent avec RBC doivent atteindre un ensemble d’objectifs de diversité, ce qui incite leurs fournisseurs à représenter les communautés qu’ils servent.

En plus de soutenir la croissance d’entreprises diversifiées, le personnel de RBC est lui-même diversifié : 54 % des 86 000 personnes travaillant pour RBC sont des femmes, et 40 % sont issues de communautés noires, autochtones et d’autres communautés racialisées ̶ l’un des pourcentages les plus élevés parmi les employeurs privés au Canada.  

M. Nadim fait remarquer qu’il y a des avantages sociaux et économiques à avoir une main-d’œuvre inclusive. L’établissement d’objectifs est une façon pour RBC de prioriser la diversité, l’équité et l’inclusion dans son travail. 

Soutenir l’écosystème

L’aspect approvisionnement de l’accroissement de la richesse communautaire comprend les entreprises qui fournissent des biens, des services et une valeur sociale, ainsi que les liens qui les soutiennent. Il est essentiel d’habiliter ces organismes pour accroître la richesse communautaire. 

Marco Pagani, Fondation communautaire d’Ottawa 

La Fondation communautaire d’Ottawa (FCO) soutient les entreprises sociales comme moyen de relever les défis sociaux qui ont été aggravés par la pandémie.  

La FCO s’efforce également de combler les écarts entre la philanthropie, les entreprises privées et les gouvernements. En renforçant la collaboration, nous pouvons tous mieux travailler ensemble vers des objectifs communs.  

« [Traduction libre] Nous disposons d’un ensemble d’organismes bien intentionnés, mais peu structurés qui tentent d’améliorer la société. Comment pouvons-nous être plus intentionnels et réfléchis dans ce travail? »

̶ Marco Pagani, Fondation communautaire d’Ottawa

Michael Murr, Centre for Social Enterprise Development 

Michael a noté que les entreprises évoluent, passant d’objectifs de responsabilité sociale à l’intégration directe de la valeur sociale dans leurs pratiques commerciales. Le Centre for Social Enterprise Development (CSODE) aide l’écosystème des entreprises sociales à Ottawa à atteindre son plein potentiel en stimulant la demande du marché et en fournissant un soutien commercial pour aider les entreprises sociales à se développer.  

Il y a plus de 125 entreprises sociales à Ottawa qui offrent des services de restauration, de comptabilité, de langues, de nettoyage, d’entretien des propriétés et plus encore. Ces entreprises savent qu’elles doivent être compétitives sur le marché pour atteindre leurs objectifs. Le CSODE est l’un des liens clés qui aident les entreprises sociales à trouver des acheteurs sur le marché. 

Martin Adelaar, Ottawa Community Benefits Network 

L’Ottawa Community Benefits Network milite pour que la valeur sociale soit incluse dans les grands projets d’infrastructure. Il cible des initiatives telles que le réaménagement des plaines Lebreton, le nouvel Hôpital d’Ottawa et la bibliothèque commune d’Ottawa pour qu’elles respectent les accords sur les avantages communautaires (AAC). 

Les AAC sont des accords entre la communauté et le projet d’infrastructure qui permettent d’utiliser chaque dollar pour avoir la plus grande incidence sociale possible. Voici quelques résultats qu’un AAC pourrait préconiser : 

  • des programmes locaux d’embauche et de préparation à l’emploi pour les groupes en quête d’équité; 
  • l’achat local de biens et de services auprès d’entreprises sociales dans le cadre du processus de construction et de dotation en personnel; 
  • des logements abordables et durables dans les ensembles résidentiels; 
  • des services communautaires tels que des parcs, des centres communautaires, des garderies, etc. intégrés aux développements commerciaux; 
  • et bien plus encore. 

Kelley Lemenchick, Renfrew County Community Futures Development Corporation 

Renfrew County Community Futures Development Corporation s’efforce de créer des occasions d’emploi dans le comté de Renfrew en aidant les entreprises locales à se développer et à réussir. La société est le fer de lance de projets qui attirent des investissements et une valeur sociale dans le comté.  

La société renforce également les entreprises sociales en offrant des prêts à faible taux d’intérêt. Sans les restrictions d’un prêteur typique, la société dispose de la flexibilité nécessaire pour soutenir la croissance des entreprises qui présentent une valeur réelle pour les habitants du comté de Renfrew. 

Ian Bingeman, Fondation communautaire d’Ottawa 

Ian a parlé de la façon dont les organismes de bienfaisance et les organismes sans but lucratif peuvent jouer un rôle de premier plan dans la reprise économique. En tant que secteur ayant perdu 40 % de ses revenus pendant la pandémie, les organismes de bienfaisance doivent trouver des moyens plus durables d’avoir une incidence sociale.  

La Fondation communautaire d’Ottawa et le secteur philanthropique peuvent contribuer à bâtir de la richesse communautaire sans dépendre de subventions à court terme pour assurer la stabilité financière en collaborant avec des entreprises sociales qui font connaître les besoins sectoriels des communautés aux entreprises. 

Henry Akanko, Embauche Immigrants Ottawa 

L’un des trois principaux défis auxquels les entreprises étaient confrontées avant la COVID-19 était l’accès aux talents. Nous continuons à voir des groupes marginalisés confrontés à des niveaux élevés de chômage exacerbés par la pandémie, et nous voyons également des entreprises qui ont de la difficulté à trouver du nouveau personnel.  

Les initiatives d’emploi soutenues par Centraide de l’Est de l’Ontario répondent à un grand nombre de ces défis : 

  • Embauche immigrants Ottawa réunit des employeurs, des organismes d’aide aux immigrants et des intervenants afin d’améliorer la capacité des employeurs à accéder aux talents des immigrants qualifiés dans la région d’Ottawa.  
  • Le Partenariat en accès, informations et ressources d’emploi réunit des employeurs, des fournisseurs de services et d’autres partenaires afin d’accroître les occasions d’emploi pour les personnes handicapées et de promouvoir des milieux de travail inclusifs et accessibles. 
  • Indigenous Employment Advisory Leadership Table travaille avec les communautés autochtones locales pour réunir les employeurs, les intervenants et les jeunes autochtones afin de mieux comprendre les problèmes et les solutions du marché du travail dans l’est de l’Ontario.   
  • Le programme Partnering for Success in Youth Employment réunit des employeurs et des partenaires communautaires des secteurs sans but lucratif et privé afin d’améliorer les compétences entrepreneuriales et les taux d’emploi chez les jeunes. 

Passer de la vision à l’action

Le réseau d’entreprises sociales, d’entreprises diverses et de partenaires qui appuient leur succès est solide dans l’est de l’Ontario. Nous avons également un groupe croissant d’organismes champions qui vivent ces valeurs et sont le fer de lance de l’accroissement de la richesse communautaire.  

Les réseaux de Centraide de l’Est de l’Ontario sont vastes et forment des liens avec de nombreux secteurs, industries, entreprises, gouvernements, élus, services sociaux et leaders communautaires. Cela nous place dans une position unique pour combler les écarts entre ces acteurs et aider à éliminer les obstacles que nous pouvons rencontrer dans l’accroissement de la richesse communautaire.    

Nos objectifs sont ambitieux et nous sommes enthousiastes à l’idée de résoudre les problèmes. Le Sommet sur la croissance inclusive et la reprise économique de l’est de l’Ontario a été un pas vers la construction d’un avenir plus prospère pour tous. Voici quelques étapes que nous pouvons continuer à franchir : 

Par où commencer?  

  • Analysez vos processus d’achat actuels pour cerner les domaines dans lesquels l’accroissement de la richesse communautaire pourrait être utile à votre organisme.  
  • Restez en contact avec Centraide pour poursuivre les conversations sur l’accroissement de la richesse communautaire.   
  • Ce printemps, participez aux webinaires de Centraide pour comprendre la manière dont vous pouvez incorporer les principes de l’accroissement de la richesse communautaire au sein de votre organisme (liens à venir – gardez un œil sur notre page Événements). 
  • Commandez votre prochain repas auprès d’une entreprise locale :)  

Pour les leaders organisationnels :  

  • Joignez-vous au groupe de champions de Centraide de l’Est de l’Ontario qui élaborera une stratégie d’accroissement de la richesse communautaire pour partager les meilleures pratiques, les défis, les solutions et les études de cas afin d’aider les organismes à accroître la richesse communautaire.  

Restez informés et découvrez les prochaines occasions d’accroissement de la richesse communautaire en communiquant avec Kelly Mertl:

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

M’abonner au bulletin d’information

Obtenez des histoires de réussite directement dans votre boîte de réception! Demeurez à l’affût de l’effet positif de Centraide et de son actualité en vous inscrivant à notre bulletin d’information mensuel.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.