Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le projet Mashkiwizii Manido offre un soutien sensible aux cultures dans le comté de Renfrew

6 MIN READ

À la fin de 2021, Centraide de l’Est de l’Ontario a, dans le cadre de son domaine ciblé « Santé des gens et des communautés », collaboré avec le Robbie Dean Family Counselling Centre et le Circle of Turtle Lodge pour subventionner une analyse des besoins communautaires en matière de santé mentale et de dépendance sensibles aux différences culturelles pour aider les Autochtones vivant en milieu rural dans le comté de Renfrew.  

Cette analyse a conclu que 97 % des 144 Autochtones vivant en milieu urbain ont constaté le quasi-absentéisme du soutien et des services sensibles aux différences culturelles pour les Autochtones vivant en milieu rural dans le comté de Renfrew qui, en 2016, avait une population autochtone de près de 8 000 personnes. En effet, l’analyse a fait état des besoins essentiels en matière de services conçus et offerts par les Autochtones.  

Combler les besoins précis de la communauté 

Joanne Haskin est thérapeute en santé mentale, dépendance et traumatismes. Elle est également membre de la communauté autochtone du comté de Renfrew. Pendant ses années de travail au Robbie Dean Family Counselling Centre, elle a noté un écart en matière de services sensibles aux différences culturelles de la clientèle autochtone. L’analyse des besoins de la communauté n’a fait que confirmer ses craintes.  

« Nous avons découvert que plus de 50 % de la population refuse de demander des services, car il y a peu ou pas de fournisseurs de services pour les Autochtones, ce qui les laisse en proie au racisme systémique et sans endroit sécuritaire qui tient compte des différences culturelles. »

Les Autochtones ont besoin de services de santé conçus et offerts par leur peuple pour diverses raisons, la première étant, selon Joanne, le sentiment de sécurité et de compréhension mutuelle que la clientèle qui s’identifie comme Autochtone ressent lorsqu’elle obtient des services exclusifs. 

Le système de soins de santé occidental traditionnel a depuis longtemps la réputation de laisser pour compte les personnes autochtones notamment en raison de la colonisation continue qui, conséquemment, ne fait qu’éveiller la grande méfiance des communautés autochtones dans les fournisseurs occidentaux traditionnels.  

Bienvenue au projet Mashkiwizii Manido 

Il s’agit de la seule initiative en son genre, dans le comté de Renfrew, à offrir une approche de soins holistique. Géré par Joanne, directrice et thérapeute en chef, le projet Mashkiwizii Manido est offert en partenariat avec le Circle of Turtle Lodge.  Elle y offre du counseling individuel et de groupe sensible aux différences culturelles qui, combiné aux modèles cliniques actuels, comprend les croyances et les techniques de guérison autochtones et se concentre davantage sur la culture, la langue et la terre.  

Le programme a été conçu sur mesure pour la population autochtone urbaine du comté de Renfrew, au moyen des réponses de l’analyse du Robbie Dean Family Counselling Centre et du Circle of Turtle Lodge – l’analyse a été subventionnée par le Fonds d’urgence pour l’appui communautaire, qui lui, était géré par Centraide. 

Joanne at the grand opening of the Indigenous Hub

« Ce que la clientèle voulait le plus, c'est des liens avec la culture, la langue et la terre. Tout ce que la population autochtone veut, c'est de resserrer ces liens, car ceux-ci ont été rompus. Cela a solidifié ma vision : offrir du soutien en santé mentale, en dépendance et en traumatismes par l'entremise de liens culturels. » 

Effet positif du soutien sensible aux différences culturelles 

En 2021, lors de sa toute première année, le projet Mashkiwizii Manido a offert du counseling individuel et de groupe à 202 Autochtones vivant en milieu rural du comté de Renfrew. Joanne est reconnaissante du soutien initial de Centraide, qui a permis de lancer le programme et de le faire prospérer l’année dernière. 

« Chi-Miigwetch, je remercie Centraide d’avoir été le premier à être ici pour nous, d’avoir subventionné l’analyse des besoins et de participer à l’essai du projet. Nous n’aurions pu le faire sans lui, » dit Joanne.  

Joanne offre régulièrement du counseling individuel à 70 personnes. C’est particulièrement gratifiant de voir la clientèle du programme revenir et appuyer les personnes qui y participent pour la première fois. 

En mars 2022, Joanne a enfin pu organiser une journée dans la nature après une très longue année de rencontres virtuelles. Près de 60 personnes y ont participé! Ce nouveau départ était l’occasion rêvée pour la clientèle de tisser des liens avec les personnes participantes et la terre.  

« Cette journée-là, tout le monde s'est rassemblé dans la nature. On a fait de la raquette et joué du tambour, on a chanté et mangé, et on s'est familiarisé avec la culture. Ce lien semblait si fort qu'il ne faisait que se resserrer. »

Nouvelles occasions, plus de soutien 

Le programme a, en plus d’avoir obtenu une subvention supplémentaire de Centraide pour offrir du counseling individuel, récemment reçu une somme de la Fondation de guérison de la rafle des années soixante. Celle-ci permettra d’embaucher du personnel, ce qui créera des occasions d’emploi pour les Autochtones du coin. 

Le centre commercial de Pembroke a fait don d’un de ses locaux (de 3 700 pieds carrés) dédié à la création d’un carrefour pour les Autochtones. Ainsi, la population autochtone aura un espace où se rassembler et célébrer leur culture. Joanne envisage un endroit sécuritaire où la clientèle peut réseauter et éveiller son sens de la communauté, choses qui semblaient impossibles pendant la pandémie.  

Les possibilités d’un programme élargi sont illimitées. Joanne songe également à des ateliers qui permettent à la clientèle de renouer avec sa culture, comme des groupes de confection de jupes à rubans, des cercles pour les jeunes, les hommes et les femmes, ainsi que des activités de perlage pour mieux resserrer ses liens avec la culture. Une boutique de dépôt-vente présentera les chefs-d’œuvre des artistes autochtones locaux de sorte que l’ensemble de la communauté du comté de Renfrew puisse, sans appropriation culturelle, acheter de tels biens. Le programme pourrait même donner accès à des services de soins de santé en invitant un personnel infirmier ou un spécialiste dentaire pour gérer ces services.  

Le projet Mashkiwizii Manido comble les besoins urgents en matière de santé mentale et de dépendance des personnes autochtones vivant en milieu urbain, dans le comté de Renfrew. Grâce à des soins sensibles en temps opportun et à un espace sécuritaire qui favorise l’épanouissement de la communauté, le projet a pu avoir un effet positif important en seulement un an et celui-ci ne fait que décupler. 

Aidez-nous à raffermir la santé mentale de notre communauté.  
CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Share
Tweet
Post
Email

Histoires semblables

Après le décès soudain de sa conjointe, Jessica a pu obtenir du counseling en santé mentale à faible coût, subventionné par Centraide. Cette resource lui a permis de gérer son deuil, en personne et en ligne.

M’abonner au bulletin d’information

Obtenez des histoires de réussite directement dans votre boîte de réception! Demeurez à l’affût de l’effet positif de Centraide et de son actualité en vous inscrivant à notre bulletin d’information mensuel.

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.