Les communautés vulnérables luttent pour combattre la chaleur

3 MIN READ

Alors qu’Ottawa enregistre son mois de juillet le plus chaud depuis 1921, et qu’une pandémie mondiale continue à sévir, les familles de l’Est de l’Ontario s’efforcent de trouver de nouvelles façons de combattre la chaleur. Pour certains résidents d’Ottawa, comme les personnes âgées vulnérables et les personnes handicapées vivant dans des immeubles d’habitation communautaire d’Ottawa, l’air conditionné n’est pas seulement un besoin, mais une nécessité.

Faire face à la chaleur pendant l’isolement

Francine et son mari, Cleo, font tous deux partie du programme Vieillir chez soi du Service communautaire d’Ottawa Ouest*, souffrent de problèmes de santé depuis longtemps.

Aux prises avec une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), une maladie pulmonaire qui entraîne des difficultés respiratoires, la menace de contracter la COVID-19 et les répercussions durables encore inconnues de la pandémie mondiale se sont avérées particulièrement pénibles pour Francine et Cleo. Leurs problèmes de santé préexistants combinés aux mesures de distanciation physique ont rendu la hausse de température dans leur petit appartement du 10e étage pratiquement insupportable.

Étant donné que l’air conditionné n’est pas obligatoire dans les logements communautaires, tout comme le chauffage, les personnes âgées, les jeunes familles et les autres personnes dont la santé nécessite un environnement frais, ont trouvé la chaleur de cet été, associée à la complexité supplémentaire de l’éloignement physique, extrêmement difficile.

« Lors de la première vague de chaleur, j’aurais aimé avoir un système de climatisation parce que nous avons beaucoup souffert. Nous ne dormions pas bien et nous avions du mal à respirer. Cela fait donc une grande différence pour nous d’avoir l’air conditionné. Maintenant, je peux faire beaucoup de choses que je ne pouvais pas faire avant. »

Francine, cliente, programme Vieillir chez soi

En juin, la question a été soumise au groupe de discussion communautaire de Centraide et notre équipe de développement communautaire est passée à l’action — grâce en partie au financement du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire du gouvernement du Canada.

Aujourd’hui, des partenaires comme le Service communautaire d’Ottawa Ouest et le programme Vieillir chez soi, ont su s’adapter pour venir en aide aux résidents en ces temps sans précédent. Au cours de l’été, le programme Vieillir chez soi a cerné des personnes âgées vulnérables et des membres handicapés de la communauté qui avaient besoin d’un coup de main pour rester au frais, et leur a offert des systèmes de climatisation afin qu’ils puissent à nouveau se sentir bien chez eux, malgré la hausse de température pendant la pandémie.

Pour Zema, coordonnatrice du soutien communautaire pour le programme Vieillir chez soi, le partenariat avec Centraide signifie qu’ils peuvent encore mieux aider leurs clients à vaincre la chaleur, tout en aplatissant la courbe.

« Le partenariat avec Centraide a contribué au succès du programme Vieillir chez soi et il a été extrêmement utile pour nous aider à offrir aux aînés un soulagement qu’ils ne pensaient pas pouvoir avoir. Il faisait très chaud et ils apprécient vraiment leur système de climatisation. Nos aînés sont essentiels à la culture de notre communauté, il est donc important de s’assurer que nous les soutenons. »

Zema, coordonnatrice du soutien communautaire d’Ottawa Ouest, programme Vieillir chez soi

En fournissant ces services vitaux, le programme peut contribuer à réduire le nombre de visites aux salles d’urgence et d’hospitalisations en offrant une aide et une intervention sociale qui aide les clients à vivre plus sainement tout en restant chez eux.

Cresence, une autre cliente du centre qui a été cerné comme ayant besoin d’un air conditionné, a été ravie d’en recevoir un. Elle peut à présent rester au frais pendant la pandémie.

« Les climatiseurs sont arrivés au bon moment. J’ai été agréablement surprise. Il faisait terriblement chaud et comme nous avons un revenu limité et ne pouvions pas nous permettre d’acheter des climatiseurs, ces dons ont fait une grande différence dans nos vies! »

Cresence, cliente, programme Vieillir chez soi

L’été le plus chaud depuis près d’un siècle, associé à une pandémie mondiale, a été difficile pour plusieurs personnes, mais avec le soutien de la communauté, nous pouvons faire en sorte que les familles de tout l’Est de l’Ontario restent en sécurité et au frais.

Grâce aux partisans de Centraide, un plus grand nombre de résidents comme Francine, Cleo et Cresence ont maintenant accès à un soulagement bien mérité contre la hausse des températures.

Ensemble, nous pouvons aider les plus vulnérables.

*Le programme Vieillir chez soi — créé pour fournir un ensemble intégré de services aux personnes âgées et aux personnes handicapées dans 11 immeubles d’habitation communautaire d’Ottawa dans l’Ouest d’Ottawa — n’est qu’un des nombreux projets auxquels participent le Service communautaire d’Ottawa Ouest.

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

Même avant la pandémie, les aidants naturels non rémunérés étaient surchargés et angoissés. Cette semaine, le groupe de discussion communautaire en réaction à la COVID-19 a évoqué une façon de faire avancer les choses pour ces membres à part entière de notre système de santé.

M’abonner au bulletin d’information

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.