Mise à jour communautaire : rejoindre les jeunes à risque lorsqu’ils en ont le plus besoin

Il y a plus d’un mois, le premier cas de la COVID-19 était confirmé à Ottawa. Depuis, des centaines de gens luttent contre la maladie et le reste de la population s’efforce de garder leurs voisins en santé en respectant les normes d’éloignement physique et en suivant les lignes directrices des autorités de santé publique.

Bien que le tout nous aide à ralentir la propagation de la maladie au Canada, nous savons que bon nombre de personnes vulnérables n’ont pas été en mesure de se préparer financièrement aux façons dont la pandémie affecte leur vie et celle de leur famille.

Les défis sociaux auxquels les gens de notre communauté doivent faire face quotidiennement ne sont pas disparus en raison de la COVID-19. En effet, pour plusieurs, la situation s’est aggravée.

Depuis plusieurs semaines, Centraide de l’Est de l’Ontario dirige un groupe comprenant des autorités de santé publique, des municipalités, des agences de services sociaux de première ligne, des partenaires communautaires et d’autres intervenants, comme l’organisme l’avait fait lors de la crise en Syrie, des tornades de 2018 et des inondations de 2019. Nous travaillons à nouveau de façon assidue pour aider les plus vulnérables en cette situation sans précédent.

L’éloignement physique n’est pas facile, surtout chez les jeunes adultes. Ceux-ci ont été dépouillés de leurs liens sociaux lorsque les relations sont primordiales à leur épanouissement personnel, à leur bien-être et à leur estime de soi. Ils sont déconnectés de leurs mentors, de leurs professeurs, de leurs modèles et de leurs amis. Certains vivent dans la pauvreté et n’ont pas accès à un ordinateur, ce qui les empêche d’étudier et de discuter avec leurs pairs.

Les participants aux discussions hebdomadaires, notamment les représentants de la Banque d'alimentation d'Ottawa, Grands Frères Grandes Sœurs d'Ottawa, la Maison Interval d'Ottawa, Ruckify, le Centre des ressources de l'Est d'Ottawa, l'Education Foundation of Ottawa et de nombreux autres.

Cette semaine, le groupe de discussion se rencontrera de nouveau pour discuter des défis précis auxquels les jeunes doivent faire face, et des façons dont nous pouvons collaborer pour trouver des solutions créatives à ces problèmes.

Les inégalités augmentent encore plus pendant la pandémie de la COVID-19.

Ceux en sécurité à la maison ont de la difficulté à imaginer la peur soudainement accrue des jeunes itinérants en ce moment. Les bâtiments publics et les services municipaux ont fermé leurs portes, et les jeunes gens n’ont pas accès aux installations de base, comme des salles de bain. Ils n’ont pas d’endroit sécuritaire qu’ils peuvent appeler chez-soi; les jeunes sont incapables de s’isoler, ce qui met leur santé et celle des autres à risque pendant la pandémie.

Bref, les jeunes qui ont dû quitter la demeure familiale se mettent dans des situations dangereuses pour avoir un endroit où dormir la nuit. En fermant nos portes, leur vie est encore plus à risque.

Nous portons aussi attention aux autres enjeux auxquels les jeunes à risque :

  • Les jeunes à risque qui vivent dans la pauvreté n’ont pas accès à l’équipement ni à Internet pour faire leurs devoirs, les rendant plus à risque de prendre du retard et de perpétuer les inégalités. Ces enjeux sont encore plus présents dans les régions rurales.
  • Plusieurs enfants se fient aux programmes de petits-déjeuners dans les écoles et aux programmes parascolaires pour des goûters et des repas.
  • Les mesures d’isolement en place suscitent probablement une tension plus accrue dans les familles où règnent la violence. Plusieurs jeunes sont déconnectés d’adultes en qui ils ont confiance. Ainsi, ils pourraient ne pas demander l’aide dont ils ont besoin, car personne n’est là pour voir les signes de danger.

Nous nous mobilisons pour les aider.

Plus tôt, cette semaine, Centraide de l’Est de l’Ontario et la Fondation communautaire d’Ottawa (FCO) ont conclu un partenariat avec la Maison Interval d’Ottawa (en anglais seulement) pour aider les jeunes vivant dans des refuges pour femmes qui fuient la violence. Ensemble, Centraide de l’Est de l’Ontario et la FCO s’assurent que ces familles ont suffisamment de nourriture et que leurs besoins fondamentaux sont comblés. Nous avons combiné nos ressources pour faire en sorte que les jeunes aient accès à des ordinateurs portatifs pour qu’ils puissent continuer d’étudier pour ne pas prendre de retard. De plus, cette technologie aide la Maison Interval d’Ottawa à respecter les normes d’éloignement physique tout en continuant d’offrir des services essentiels aux survivants, comme du counseling en matière de santé mentale et des services de soutien en situation de crise.

C’est pourquoi notre partenariat avec Ruckify signifie que plus d’une centaine d’ordinateurs portables, de téléphones cellulaires, de tablettes et de caméras pour ordinateur ont été livrés aux agences de première ligne dans l’ensemble de notre ville. Des organisations comme Bureau des services à la jeunesse d’Ottawa et Opération rentrer au foyer ont à présent la technologie dont elles ont besoin (en anglais seulement) pour communiquer avec les jeunes itinérants tout en gardant les membres de leur personnel et les bénévoles en santé.

Nous avons beaucoup de partenaires ayant un but commun au nôtre, soit de combler rapidement les besoins à mesure qu’ils sont décelés. Nous sommes dans le pic de cette crise et nous nous assurons que les jeunes ont un accès continu aux services qui leurs sont essentiels.

La situation est difficile pour tant de gens en ce moment… mais, en travaillant ensemble, nous pouvons utiliser nos ressources de façon créative et efficace pour répondre aux besoins les plus pressants de notre communauté.

Telle est notre mission.

Au début du mois de mars, Centraide de l’Est de l’Ontario, en partenariat avec des autorités de santé locales et des douzaines d’organismes du secteur communautaire, a lancé une initiative visant à aider les personnes les plus vulnérables pendant la pandémie de la COVID-19 qui afflige notre région. Ce partenariat nous a permis de résoudre des problèmes locaux, de prioriser les besoins et surtout, de collaborer. Pour en apprendre plus sur les façons d’appuyer l’initiative ou pour obtenir de l’aide de services communautaires, consultez le https://centraideeocovid19.ca/.

CATÉGORIES
DERNIÈRE MISE À JOUR

Partagez

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Post
Partager sur email
Email

Histoires semblables

La façon dont nous faisons face à la chaleur a changé depuis l’arrivée de la COVID-19, fini le temps où l’on pouvait accéder facilement à la piscine communautaire ou passer nos journées à la plage. N’ayant nulle part où aller pour se rafraîchir lorsque les ventilateurs ne suffisent pas, comment les communautés vulnérables font-elles face à la chaleur de cet été?

M’abonner au bulletin d’information

Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les modalités et la Politique de confidentialité de Google s’appliquent.

Aidez les plus vulnérables à mesure que nous prévenons la propagation de la COVID-19.